Moyen-Orient
URL courte
Par
196
S'abonner

«La CMA-CGM projette d’utiliser le port de Tripoli comme principale plateforme logistique en Méditerranée orientale via deux lignes maritimes pour ses navires», a indiqué la direction des investissements du port au journal El Nashra. Un contrat a été signé. Les travaux débuteront en février.

Après l’explosion qui a rasé le port de Beyrouth le 4 août 2020, celui de la ville de Tripoli, dans le nord du Liban, est en passe de devenir le plus important du pays. En effet, la direction des investissements du port a annoncé au journal El Nashra qu’un important accord vient d’être signé avec le géant français CMA-CGM (Compagnie maritime d'affrètement-Compagnie générale maritime).

«La CMA-CGM projette d’utiliser le port de Tripoli comme principale plateforme logistique en Méditerranée orientale via deux lignes maritimes pour ses navires», indique le média qui précise que «les travaux d’installation vont débuter au cours du mois de février».

La CMA-GMA va presque doubler la capacité du port

La direction des investissements explique que «les deux lignes maritimes utiliseront le port de Tripoli pour les services locaux et de transbordement, faisant ainsi passer le nombre mensuel des porte-conteneurs passant par ce port de 12 à 22 navires».

Elle souligne par ailleurs que «la mise en œuvre de ces deux lignes est une preuve claire de la grande confiance des entreprises internationales dans les services qu’offre le port de Tripoli qui deviendra une plateforme commerciale maritime et logistique attractive pour elles».

Itinéraires des nouvelles lignes

Selon El Nashra, la première ligne desservira le Qatar, les Émirats arabes unis, le Pakistan et l'Inde, via l'Arabie saoudite et le port de Tripoli en direction de Malte et Gênes, en Italie.
 
La deuxième ligne passera par les ports de Jebel Ali (Émirats), Hamad (Qatar), Dammam, Joubaïl et Djeddah (Arabie Saoudite), Port-Saïd (Égypte), Tripoli (Liban) et Mersin (Turquie).
 

Lire aussi:

Régionales: «Ces élections étaient sabotées dans tous les sens du terme»
«Vivre le naufrage»: Michel Onfray prédit le déclin de la société française
«Je commence à vraiment comprendre les Français»: agacé, Laurent Delahousse recadre Schiappa et Faure - vidéo
Tags:
Tripoli (Liban), relations bilatérales, relations économiques, France, Liban
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook