Moyen-Orient
URL courte
Par
1526
S'abonner

Le chef de la diplomatie iranienne a expliqué que si les États-Unis renonçaient aux sanctions visant son pays, Téhéran réappliquera l’accord nucléaire conclu en 2015. Concernant les promesses de la nouvelle administration américaine, il a dit attendre des actes.

Si les États-Unis lèvent leurs sanctions contre l’Iran, Téhéran reviendra dans l’accord de Vienne sur le nucléaire et dans le protocole additionnel de l’AIEA, a fait savoir le chef de la diplomatie de ce pays Mohammad Javad Zarif.

«Du 21 au 23 février, nous devons [...] mettre fin à l’application du protocole additionnel [de l’AIEA, ndlr], nous devons le faire. Mais si avant cela de bonnes actions favorables sont prises afin de rendre notre coopération économique à la normale, c’est-à-dire si les Américains mettent fin à leurs sanctions et ne s’ingèrent pas dans la coopération économique entre l’Iran et le reste du monde, l’Iran passera à l’application de ses engagements», a déclaré le diplomate à l’issue de ses négociations avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

Et d’expliquer que non seulement l’Iran n’empêchera pas l’accès aux inspecteurs de l’AIEA, comme le veut le protocole additionnel, mais reviendra à l’application des engagements pris dans le cadre de l’accord de Vienne.

L’Iran attend des actes concrets

M.Zarif a en outre ajouté que pour le moment il n’avait entendu que les intentions des États-Unis de revenir dans l'accord international sur le nucléaire iranien et qu’il prendrait ses décisions quand il verra les démarches concrètes.

«Ce que nous avons entendu de la nouvelle administration ce sont des paroles et une explicitation de la position. Nous répondrons aux actes. Et nous avons dit: "Quand les Américains annuleront leurs sanctions illégales et unilatérales, qui sont contraires à la résolution 2231 [...] nous répondrons"», a encore ajouté le ministre iranien.

Retrait de Washington de l’accord nucléaire

Le 8 mai 2018, le Président Donald Trump a unilatéralement sorti les États-Unis de l'accord de Vienne, conclu sous son prédécesseur, Barack Obama, en juillet 2015. Washington a en outre progressivement réactivé les sanctions levées en vertu de l’accord.

Suite aux actes des États-Unis, l’Iran s’est mis à se retirer progressivement de l’accord.

Lire aussi:

Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Tags:
Iran, nucléaire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook