Moyen-Orient
URL courte
Par
19347
S'abonner

Le Président Macron estime que des alliés régionaux, y compris l'Arabie saoudite, doivent prendre part aux négociations d’un nouvel accord avec l'Iran, relate la chaîne de télévision Al-Arabiya.

Le dialogue avec l'Iran sur un nouvel accord nucléaire sera strict, il devra inclure les alliés de la France dans la région, y compris l’Arabie saoudite, a déclaré ce vendredi 29 janvier à Paris le Président français dont les propos ont été repris par la chaîne de télévision saoudienne Al-Arabiya.

Il reste très peu de temps pour empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire et il convient d’éviter les erreurs commises durant la préparation du Plan d’action global conjoint de 2015 sur le nucléaire iranien (JCPOA), lorsque les puissances régionales n’avaient pas été associées aux discussions, a encore estimé M.Macron lors d’un point presse auquel participait Al-Arabiya.

Pendant la présidence de Donald Trump, les États-Unis se sont retirées du JCPOA et ont lancé une campagne de «pression maximale» contre Téhéran. Des discussions sur la possibilité de signer un nouvel accord sur le nucléaire iranien ont repris après l’arrivée au pouvoir du Président Joe Biden, qui était le vice-Président de Barack Obama lorsque le JCPOA a été signé.

Emmanuel Macron se rendra de nouveau au Liban

La feuille de route de Paris pour le Liban «est la seule solution à la crise» libanaise, a estimé M.Macron. Selon le dirigeant français, ce projet est «toujours sur la table» et il fera «tout pour qu’un gouvernement soit formé, même si celui-ci ne répond pas à l’ensemble des critères».

Le Président français a également annoncé son intention de se rendre au Liban pour sa troisième visite depuis la double explosion meurtrière au port de Beyrouth, le 4 août. Toutefois, il n’en a pas précisé la date, d’après Al-Arabiya.

Emmanuel Macron devait initialement se rendre au Liban les 22 et 23 décembre pour passer un réveillon avec les militaires français de la Finul, à la frontière avec Israël. Mais sa visite a été annulée après qu’il a contracté le Covid-19.

Lire aussi:

Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Un prévenu pakistanais exhorte un juge à lui «donner» sa «promise» de 14 ans contre son gré
Scènes de violences urbaines à Lyon entre la police et des habitants d'un quartier – vidéos
Tags:
Liban, Plan global d'action conjoint (JCPOA), programme nucléaire iranien, Iran, Arabie Saoudite, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook