Moyen-Orient
URL courte
Par
121353
S'abonner

La DCA russe a repoussé une attaque visant la base de Hmeimim, en Syrie. Mené depuis la zone d’Idlib à l’aide de lance-roquettes multiples, le pilonnage n’a pas fait de victime, informe la Défense russe.

Les moyens de défense antiaérienne russe ont repoussé mardi 9 février une attaque visant la base de Hmeimim en Syrie, a annoncé lors d’un point de presse le contre-amiral Viatcheslav Sytnik, chef adjoint du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit dans ce pays proche-oriental.

L’attaque, perpétrée dans la soirée, a été menée à l’aide de lance-roquettes multiples, a-t-il indiqué, ajoutant que le feu avait été ouvert depuis la zone de désescalade d’Idlib, qui se trouve sous le contrôle de bandes armées illégales.

Le fonctionnement de la base russe n'a pas été perturbé

«Ni victime, ni dégâts matériels n’ont été causés. La base russe de Hmeimim fonctionne en mode normal», a conclu le contre-amiral.

Le conflit armé se poursuit en Syrie depuis bientôt 10 ans. Les troupes gouvernementales affrontent des groupes armés appartenant à diverses formations. En août 2015, le Président syrien a demandé l’aide militaire de la Russie. Moscou a donc envoyé un groupe de ses forces aérospatiales qui a été vite déployé à Hmeimim. Depuis le 30 septembre de la même année, l’aviation russe porte des frappes de précision sur les sites de radicaux en Syrie.

Lire aussi:

Nouvelle nuit de violences urbaines en banlieue lyonnaise, plus d’une dizaine de voitures incendiées – images
Les pilotes d'un Boeing 737 MAX arrêtent un moteur en plein vol
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Tags:
attaque, Hmeimim, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook