Moyen-Orient
URL courte
Par
13485
S'abonner

Les Houthis ont annoncé avoir porté au moins six frappes de drones contre des installations de la compagnie pétrolière saoudienne Saudi Aramco à Riyad.

Au moins six frappes de drones ont visé différents sites de la compagnie pétrogazière saoudienne Saudi Aramco à Riyad, a annoncé ce vendredi 19 mars le porte-parole militaire du mouvement yéménites des Houthis, Yahya Saree, sur la chaîne de télévision Al-Massira.

«Nous annonçons avoir mené une opération militaire [...] durant laquelle six drones ont attaqué des sites de la société Saudi Aramco, touchant leurs cibles avec une précision maximale», a-t-il détaillé.

Il n'a pas précisé si les frappes avaient fait des victimes ou porté un préjudice matériel à l'Arabie saoudite.

Selon le ministère saoudien de l'Énergie, l'attaque au drone a provoqué un incendie dans une raffinerie de pétrole à Riyad, sans faire de blessés, ni causer de dégâts. Le départ de feu a été maîtrisé, d'après un communiqué cité par la Saudi Press Agency.

Le porte-parole a ajouté que les Houthis poursuivraient «leurs opérations militaires tant que le blocus du Yémen restera en place» et a appelé les sociétés étrangères et les civils à se tenir à distance des cibles militaires et des installations stratégiques qui pourraient «être prises pour cible par [leurs] forces».

Attaques de Houthis

Ces derniers mois, les Houthis, qui contrôlent le nord du Yémen, ont intensifié leurs attaques transfrontalières vers l'Arabie saoudite. La coalition arabe dirigée par Riyad mène régulièrement des frappes aériennes contre des territoires contrôlés par les Houthis.

Le 8 mars, ces derniers ont annoncé qu'un missile balistique avait été tiré en direction de l'aéroport international d'Abha. Cette attaque est survenue le lendemain du jour où la coalition a affirmé que Téhéran avait fourni les armes utilisées dans l'attaque contre le port pétrolier et les installations d’Aramco en Arabie saoudite.

La coalition a, pour sa part, déclaré le même jour avoir abattu un missile balistique tiré par les Houthis en direction de la ville saoudienne de Khamis Mushait, dans le sud-ouest du pays, et détruit un drone muni d'explosifs qui se dirigeait vers le sud de l'Arabie saoudite.

En 2020, les rebelles chiites ont revendiqué plusieurs attaques de drones contre des installations d'Aramco, dont le plus grand site mondial de transformation de brut.

Lire aussi:

Incendie criminel dans une école maternelle à Lille, les pompiers visés par des mortiers d’artifice – images
Des chasseurs américains escortent deux Tu-142 russes au-dessus du Pacifique
«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Tags:
Arabie Saoudite, Riyad, frappes, Saudi Aramco, Houthis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook