Moyen-Orient
URL courte
Par
4442
S'abonner

Alors que les tensions entre Riyad et les rebelles houthis sont montées d’un cran ces dernières semaines, l’Arabie saoudite a proposé ce lundi un cessez-le-feu sous l’égide de l’Onu. Les rebelles yéménites n’ont pas tardé à rejeter l’offre.

Le chef de la diplomatie saoudienne Faisal ben Farhan a fait savoir que son pays avançait une nouvelle initiative pour le règlement au Yémen, qui comprend entre autres un cessez-le-feu sous l’égide de l’Onu.

«Le royaume veut toujours instaurer la sécurité et la stabilité au Yémen et dans la région, soutenant les efforts de paix et visant à mettre fin à la crise au Yémen. Le royaume annonce une initiative de fin de crise et de règlement exhaustif au Yémen», a-t-il déclaré.

Et d’ajouter que la réponse des Houthis était attendue.

Entre autres, l’initiative prévoit la réouverture de l’aéroport international de Sanaa et une levée partielle du blocus du port yéménite de Hodeïda.

Rien de nouveau, selon les rebelles

Les Houthis ont réagi à l’initiative en déclarant qu’elle ne contenait rien de nouveau. Leur porte-parole et chef de leur délégation aux négociations Mohammed Abdessalam a ainsi déclaré sur son compte Twitter que l’initiative en question «n’est pas sérieuse et ne contient rien de nouveau».

«L’Arabie saoudite est l’une des parties au conflit depuis six ans et ces pays doivent cesser immédiatement le blocus aérien et maritime et l’agression à l’encontre du Yémen».

Situation au Yémen

Le Yémen est déchiré depuis août 2014 par des hostilités entre les forces gouvernementales, soutenant le Président Abdrabbo Mansour Hadi, et les groupes armés houthis. En 2015, s’est impliquée dans le conflit une coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite.

En réaction aux frappes aériennes de l’aviation saoudienne contre leurs positions, les Houthis soumettent à des tirs réguliers les territoires frontaliers du sud-ouest du royaume. Ces dernières semaines, les tensions se sont accentuées et les rebelles ont ciblé même des installations de Saudi Aramco. La collation a riposté aux tirs de drones et de missiles en frappant les sites des Houthis, y compris à Sanaa.

Lire aussi:

Une rencontre entre Parly et son homologue britannique aurait été annulée sur fond de crise des sous-marins
Un homme frappé au sol par un policier lors d'une intervention en Seine-Saint-Denis, ouverture d'une enquête - vidéo
Un avion militaire s'écrase dans une zone résidentielle au Texas - images
Tags:
Yémen, Houthis, Arabie Saoudite, cessez-le-feu
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook