Moyen-Orient
URL courte
Par
5305
S'abonner

Le demi-frère du roi Abdallah II et ancien prince héritier Hamza, ainsi que d'autres personnes, a été arrêté en Jordanie lors d'une opération de sécurité.

Les forces de sécurité jordaniennes ont arrêté un membre de la famille royale, un ancien conseiller du roi Abdallah II et d'autres personnes pour des raisons «liées à la sécurité», a annoncé ce samedi 3 avril l'agence de presse officielle Petra.

Des personnes proches de la situation ont indiqué que ces arrestations étaient liées à un complot pour déstabiliser le royaume.

Deux sources ont précisé à Reuters que les forces de sécurité étaient arrivées au domicile du demi-frère du roi Abdallah II et ancien prince héritier Hamza et avaient ouvert une enquête.

L'armée jordanienne a pour sa part démenti les informations sur l'arrestation du prince, tout en notant qu'il avait été appelé à arrêter toute activité qui puisse nuire la sécurité du royaume.

L'armée dément l'arrestation de l'ex-prince héritier

«Le président des chefs d'état-major interarmées, le général de division Yusef Ahmed al-Hunaiti, a confirmé aujourd'hui le caractère inexact des allégations publiées au sujet de l'arrestation du prince Hamza, mais a déclaré que ce dernier avait été invité à cesser les activités capables de nuire à la sécurité et à la stabilité de la Jordanie», a indiqué l'armée dans son communiqué.

Auparavant, le Washington Post avait rapporté que les autorités jordaniennes détenaient le prince Hamza et avaient arrêté près de 20 autres personnes en raison d'une «menace à la stabilité du pays», selon des responsables.

Le roi Abdallah II avait démis le prince Hamza de sa qualité d'héritier du trône en 2004 afin de consolider son pouvoir.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
arrestation, complot, roi Abdallah II, Jordanie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook