Moyen-Orient
URL courte
Par
16949
S'abonner

La base aérienne irakienne de Balad a été de nouveau visée par des tirs de roquettes, indique l’agence Reuters. Il s’agit de roquettes de type Katioucha. Selon le porte-parole de l’opération Inherent Resolve, Wayne Marotto, il n'y avait pas de soldats américains sur la base à ce moment-là.

Au moins cinq roquettes ont été lancées dimanche 18 avril en direction de la base aérienne de Balad, a fait savoir Reuters. Les roquettes de type Katioucha sont tombées dans le secteur où sont stationnés des soldats des États-Unis, selon l'agence.

D'après Reuters, aucune victime n’a été signalée dans l’immédiat. L'agence de presse irakienne INA a pourtant fait état de deux blessés à la suite de l'explosion de deux engins dans l'enceinte de la base.

«Il n’y a pas de militaires américains et forces de la coalition internationale sur la base aérienne», a indiqué par la suite le porte-parole de l’opération Inherent Resolve, Wayne Marotto.

La base militaire se situe au nord de la capitale, Bagdad.

Attaques répétées

Les attaques similaires ont été fréquentes dans cette zone tant sous la présidence de Donald Trump qu'après l'arrivée au pouvoir de Joe Biden. Sans victime ni dégâts, les tirs ne sont habituellement pas revendiqués dans l'immédiat, alors que Washington tend à accuser les groupes armés irakiens pro-Iran de cibler ses troupes et ses diplomates.

L'aéroport d'Erbil, dans la région semi-autonome du Kurdistan irakien où sont stationnés des soldats américains, ou encore un camp militaire turc situé à proximité ont également été les cibles de tirs.

Lire aussi:

La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
La police militaire russe arrête un convoi de blindés US dans le nord-est de la Syrie
Tags:
roquettes, Balad, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook