Moyen-Orient
URL courte
Par
86419
S'abonner

Alors que les tensions restent vives depuis plusieurs jours dans la ville de Jérusalem, les sirènes d’alerte ont retenti ce 9 mai 2021 dans la ville d’Ashkelon, dans le sud de l’État hébreu. Comme l'a annoncé l'armée, deux roquettes ont été tirées en direction de l'État hébreu depuis la bande de Gaza.

Les sirènes alertant la population sur d’éventuels tirs de roquettes ont été déclenchées ce dimanche dans la ville d’Ashkelon, frontalière de la bande de Gaza, informe le service de presse de Tsahal.

​Dans les minutes qui ont suivi, l'armée israélienne a explicité que deux roquettes avaient été tirées depuis l'enclave palestinienne, précisant que l'une d'entre elles avait été interceptée par le Dôme de fer.

​Ballons incendiaires

Ce dimanche, des informations sur une quarantaine d’incendies, déclenchés par des ballons chargés d’engins d’explosifs et envoyés depuis la bande de Gaza, ont fait apparition dans la presse israélienne.

La région de la ville d’Ashkelon figure entre autres sur la liste des zones touchées.

L’envoi de ces ballons a repris ces derniers jours et ce tandis que les tensions restent vives à Jérusalem.

Situation à Jérusalem

Les tensions observées dans la ville sainte depuis le mois de ramadan se sont accentuées cette dernière semaine autour du quartier de Cheikh Jarrah d’où plusieurs familles palestiniennes pourraient être expulsées au profit de colons israéliens. Les principaux heurts opposant Palestiniens et police israélienne ont lieu dans ce quartier et sur le mont du Temple.

Entre-temps, la justice israélienne a annoncé ce 9 mai le report d'une audience clé, prévue lundi, sur le sort de familles palestiniennes menacées d’expulsion.

Lire aussi:

Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Rave party à Redon: la gendarmerie dénonce «une déferlante de violences à l’encontre des forces de l’ordre»
Tags:
roquettes, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook