Moyen-Orient
URL courte
Par
66811
S'abonner

Ce jour de la célébration de la Journée de Jérusalem a été marqué par les sirènes d'alerte et des bruits d'explosions entendus dans la ville sainte. Selon Tsahal, un «barrage de roquettes» a été en outre tiré sur le sud de l'État hébreu, ainsi qu’un missile anti-char lancé. Israël a riposté par une attaque de roquettes contre la bande de Gaza.

Les sirènes d'alerte qui avertissent d'un possible tir de roquette ont été activées ce lundi 10 mai dans les villes de Jérusalem et Bet Shemesh. Dans les minutes qui ont suivi cette annonce faite par Tsahal, des bruits de déflagrations ont été entendus dans la ville sainte, selon Reuters.

En outre, toujours selon l'armée israélienne, un «barrage de roquettes» est tiré actuellement vers le sud de l'État hébreu. De plus, le lancement d'un missile anti-char a été enregistré. En conséquence de ce tir, un civil israélien a été légèrement blessé.

La branche armée du Hamas revendique les tirs

Les Brigades Izz al-Din al-Qassam n'ont pas tardé à revendiquer les frappes. Un représentant de cette branche armée du Hamas avait auparavant alerté qu’Israël avait jusqu’à 18 heures pour retirer ses soldats de l'esplanade des Mosquées de Jérusalem, théâtre ce lundi matin de heurts. Autrement, le Hamas a menacé Israël d'une nouvelle escalade militaire.

«Les Brigades al-Qassam ont lancé des roquettes contre l'ennemi à Jérusalem occupée en réponse à ses crimes et à son agression contre la ville sainte, ainsi qu'à la poursuite de notre peuple à Cheikh Jarrah et à la mosquée al-Aqsa», a martelé Abu Ubaida.

En outre, dans une déclaration à la presse, le groupe palestinien Jihad islamique a également fait état d'une attaque de roquettes contre la ville de Sdérot en Israël.

La riposte israélienne

Alors qu’Israël a riposté par des tirs contre la bande de Gaza ce lundi, le ministère palestinien de la Santé a informé que neuf Palestiniens, dont trois enfants, avaient été tués dans des frappes israéliennes. Par la suite, le bilan a été révisé à au moins 20 morts, dont neuf enfants, selon les autorités locales qui ont également évoqué 65 blessés.

​Les tensions s’enchaînent à Jérusalem

Alors que les heurts continuent dans la ville sainte depuis plusieurs jours, ce 10 mai, alors qu’Israël célèbre la Journée de Jérusalem, n’a pas fait exception. Des Palestiniens munis de pierres ont affronté ce lundi des policiers israéliens qui ont répliqué par des tirs de grenades incapacitantes devant la mosquée al-Aqsa, lors d'une nouvelle vague de violences à Jérusalem.

La mosquée al-Aqsa, troisième lieu saint de l'islam, est au cœur d’affrontements depuis plusieurs jours en cette période de ramadan.

Dans le but d'apaiser les tensions, la police israélienne a interdit aux groupes juifs de se rendre, à l'occasion de la Journée de Jérusalem, sur l'esplanade des Mosquées qui abrite al-Aqsa et que les Israéliens appellent mont du Temple, car ils le considèrent comme le site des temples juifs bibliques.

Lundi après-midi, la situation sur le mont du Temple, où des affrontements ont éclaté en matinée, s'est normalisée. La police israélienne a indiqué que neuf fonctionnaires avaient été blessés dans les affrontements, dont un hospitalisé. Le nombre de Palestiniens blessés dans des heurts avec la police israélienne devant la mosquée al-Aqsa a atteint 305 et sept blessés se trouvent dans un état grave, a informé la mission du Croissant-Rouge à Jérusalem.

La situation dans la ville sainte

Les tensions observées à Jérusalem depuis le mois de ramadan se sont intensifiées cette dernière semaine autour du quartier de Cheikh Jarrah d’où plusieurs familles palestiniennes pourraient être expulsées au profit de colons israéliens. Les principaux heurts opposant Palestiniens et police israélienne ont lieu dans ce quartier et sur le mont du Temple.

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Togo: surpris en train de profaner une tombe, un «féticheur» a été brûlé vif
Tags:
Jérusalem, explosion, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook