Moyen-Orient
URL courte
Par
Escalade des tensions entre Israël et Palestine – mai 2021 (70)
12607
S'abonner

Alors qu’Israël et le Hamas se sont affrontés pour la troisième nuit consécutive, le chef de la mission Palestine en France a accusé sur Europe 1 Benyamin Netanyahou de faire du «nettoyage ethnique».

Depuis lundi 10 mai, Israël et le Hamas s’affrontent à coups de tirs de roquettes et de frappes aériennes, faisant des victimes des deux côtés. Invité ce jeudi sur Europe 1, le chef de la mission Palestine en France [la représentation officielle de la Palestine, ndlr], Salman El Herfi, a exprimé sa vision du conflit.

«Chaque jour, dans chaque ville, des maisons sont démolies, des populations sont transférées. C'est un nettoyage ethnique que fait Benyamin Netanyahou», dénonce-t-il. Selon lui, «c'est au gouvernement israélien d'avoir le courage de faire la paix avec les Palestiniens».

D’après le dernier bilan communiqué par le Hamas, 83 personnes, dont 17 enfants, ont été tuées en trois nuits de frappes israéliennes dans la bande de Gaza. 487 autres sont blessées. «Les Palestiniens sont un peuple sous occupation, écrasé chaque jour, victime d'un régime d'apartheid. C'est le moment de lui rendre justice», insiste M.El Herfi.

Regain de violence

Cette confrontation, la plus forte depuis 2014, trouve son origine dans un affrontement entre Palestiniens et forces israéliennes autour d’une mosquée à Jérusalem, faisant de nombreux blessés, selon l’AFP. La tension augmentait ces dernières semaines sur fond de menace d’expulsion de familles palestiniennes à Jérusalem-Est, le tout pendant le mois de ramadan.

Lundi, le Hamas a lancé une salve de roquettes vers Israël en soutien aux blessés palestiniens de Jérusalem. L’armée israélienne a répliqué dans la foulée en menant 600 frappes sur la bande de Gaza. Ces échanges de tirs se sont répétés mardi et mercredi. De son côté, Israël déplore sept victimes et des centaines de blessés des quelque 1.600 roquettes tirées par les groupes armés palestiniens.

Au-delà du conflit militaire, Israël craint désormais des affrontements civils sur son sol. Ce jeudi matin, le ministre israélien de la Défense Benny Gantz a ordonné un renforcement «massif» des forces de l’ordre dans les villes mixtes israéliennes, où cohabitent populations juives et arabes. «Nous sommes dans une situation d'urgence», a-t-il prévenu.

Dossier:
Escalade des tensions entre Israël et Palestine – mai 2021 (70)

Lire aussi:

Les Bleus ont renoncé au dernier moment à mettre un genou à terre au début du match France-Allemagne et voici pourquoi
Les temps forts du sommet Poutine-Biden à Genève
Castex annonce la levée du couvre-feu et la fin du port du masque en extérieur
Sommet Poutine-Biden: l’adhésion au principe de tous perdants en cas de guerre nucléaire confirmée
Tags:
conflit israélo-palestinien, Hamas, Bande de Gaza, Israël, Benjamin Netanyahou
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook