Moyen-Orient
URL courte
Par
3261
S'abonner

L'Iran a accusé mardi les États-Unis d'ingérence après les déclarations de Washington qui a jugé que l'élection présidentielle de vendredi n'était ni libre ni équitable, ont rapporté les médias d'État iraniens.

Un porte-parole du département d'État américain a déclaré lundi que les États-Unis considéraient le processus électoral qui a fait d'Ebrahim Raïsi le président élu de l'Iran comme "assez fabriqué".

"Nous considérons cette déclaration comme une ingérence dans nos affaires intérieures, contraire au droit international, et la rejetons", a déclaré le porte-parole du gouvernement iranien, Ali Rabiei, cité par les médias d'État.

"Le gouvernement américain n'est pas en mesure d'avoir l'autorité d'exprimer son point de vue sur le processus des élections en Iran ou dans tout autre pays", a-t-il ajouté.

Ebrahim Raïsi, partisan d'une ligne dure qui fait l'objet de sanctions américaines en raison de violations des droits de l'homme, a remporté l'élection présidentielle iranienne la semaine dernière, à l'issue d'un scrutin marqué par l'apathie des électeurs face aux difficultés économiques et aux restrictions politiques. (Bureau de Dubaï, version française Hayat Gazzane, édité par Blandine Hénault)

Lire aussi:

Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Un trentenaire décède après sa vaccination au Pfizer dans les Landes, la famille y voit un lien et porte plainte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook