Moyen-Orient
URL courte
Par
9794
S'abonner

Joe Biden a ordonné des raids aériens contre des milices soutenues par l'Iran à la frontière irako-syrienne, a déclaré le Pentagone dans un communiqué.

L'armée américaine a mené dimanche des «frappes aériennes de précision défensives» contre des installations utilisées par des milices soutenues par l'Iran dans la région, a indiqué le porte-parole du Pentagone, John Kirby.

«Les cibles ont été sélectionnées parce que ces installations sont utilisées par des milices soutenues par l'Iran qui sont engagées dans des attaques de véhicules aériens sans pilote (UAV) contre le personnel et les installations américains en Irak», a-t-il ajouté.

Et de préciser que les frappes visaient «des installations opérationnelles et de stockage d'armes à deux endroits en Syrie et un endroit en Irak, tous deux situés à proximité de la frontière entre ces pays».

Frappes de février

En février dernier, Joe Biden avait indiqué en ordonnant des frappes contre les milices soutenues par l'Iran, vouloir avertir le régime de Téhéran qu'il «ne peut pas agir en toute impunité».

«Compte tenu de la série d'attaques en cours par des groupes soutenus par l'Iran ciblant les intérêts américains en Irak, le Président a ordonné de nouvelles actions militaires pour perturber et dissuader de telles attaques», avait ajouté le représentant du Pentagone.

Ces raids interviennent à un moment de vives tensions entre les États-Unis et l'Iran alors que les deux parties discutent du retour de Téhéran à l'accord nucléaire de 2015.

La semaine dernière, le nouveau Président d’Iran, Ebrahim Raisi, avait exclu une rencontre avec le Président des États-Unis.

Lire aussi:

Checkmate: «Il y a un vrai marché pour lui»
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Tags:
crise syrienne, Iran, Irak, États-Unis, frappe aérienne, raid
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook