Moyen-Orient
URL courte
Par
51025
S'abonner

La zone où sont stationnées les forces américaines, près du champ pétrolier Omar à Deir ez-Zor, a été pilonnée, indique l’agence de presse syrienne Sana. La coalition internationale a confirmé ces faits.

Des roquettes ont été tirées contre une base militaire américaine, située à proximité du plus grand gisement de pétrole en Syrie, Omar, dans le gouvernorat de Deir ez-Zor, ce lundi 28 juin, fait savoir Sana.

Selon des sources présentes sur place, au moins huit projectiles y ont explosé. Les dégâts et possibles victimes restent à préciser.

Le porte-parole de la coalition internationale contre Daech*, dirigée par les États-Unis, Wayne Marotto, a confirmé que les faits se sont produits à 19h44 heure locale. Les dégâts étaient en train d’être évalués. M.Marotto n’a pas précisé qui pouvait être derrière l’attaque.

«En réponse à de multiples roquettes, les forces américaines en Syrie se sont défendues en ouvrant le feu d’artillerie contre les positions depuis lesquelles elles avaient été lancées», a-t-il ajouté.

Le pilonnage survient après les «frappes aériennes de précision défensives» réalisées par les États-Unis à la frontière irako-syrienne.

Le raid visait des installations utilisées par des milices soutenues par l'Iran «engagées dans des attaques de drones contre les installations et le personnel américains en Irak», a déclaré le porte-parole du Pentagone, John Kirby.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Un policier ouvre le feu pour protéger ses collègues d’une voiture-bélier
«État Mafia»: des manifestants anti-pass s’en prennent à un pharmacien à Montpelier - vidéos
Le pass sanitaire désormais obligatoire pour la pratique du football
Tags:
base militaire, Deir ez-Zor, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook