Moyen-Orient
URL courte
Par
0 36
S'abonner

Le déplacement de ce haut responsable intervient dans un contexte tendu alors que Téhéran n'a toujours pas prolongé un arrangement temporaire permettant au gendarme du nucléaire de continuer à exercer un certain degré de surveillance du programme nucléaire malgré les restrictions imposées par l'Iran depuis février.

Le directeur général adjoint de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) Massimo Aparo se rendra la semaine prochaine en Iran, sur fond de tensions liées aux restrictions par Téhéran des inspections.

"La visite s'inscrit dans le cadre des activités de vérifications de routine" prévues par l'accord de garanties du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), a indiqué l'ambassadeur d'Iran auprès de l'AIEA, Kazem Gharibabadi.

Le déplacement de ce haut responsable intervient dans un contexte tendu alors que Téhéran n'a toujours pas prolongé un arrangement temporaire permettant au gendarme du nucléaire de continuer à exercer un certain degré de surveillance du programme nucléaire malgré les restrictions imposées par l'Iran depuis février.

En vertu de ce compromis qui a expiré le 24 juin, l'Iran s'engageait à fournir à terme les données des caméras et autres outils de surveillance.

Le porte-parole du gouvernement iranien, Ali Rabii, avait indiqué mardi dernier que le sujet est en cours d'examen.

Lire aussi:

Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Macron vante les origines françaises de la vaccination, bien que la France n'ait toujours pas son vaccin
Un appel national à la grève lancé parmi les soignants pour s'opposer à l'obligation vaccinale
Plus de 80 CRS choisissent de dormir dans leur fourgon plutôt que dans une caserne jugée «trop sale»
Tags:
Iran, Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), nucléaire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook