Moyen-Orient
URL courte
Par
6191
S'abonner

Alors que les dernières troupes américaines doivent quitter l’Afghanistan d'ici le 31 août, le gouvernement chinois a décidé d’évacuer du pays 210 de ses ressortissants. Parmi les personnes rapatriées figuraient 22 personnes qui étaient porteuses du coronavirus.

La Chine a rapatrié 210 de ses ressortissants d'Afghanistan, alors que le retrait des troupes américaines s'accélère, a annoncé la compagnie aérienne employée par le gouvernement chinois pour les transporter.

Un vol de la Xiamen Airlines a quitté Kaboul pour la ville chinoise de Wuhan (province du Hubei, centre-est) le 2 juillet, a annoncé la compagnie jeudi sur les réseaux sociaux.

«De façon à assurer la sécurité des citoyens chinois en Afghanistan, le gouvernement chinois leur a conseillé de quitter le pays dès que possible, et a fourni l'assistance nécessaire», selon un communiqué du département des affaires consulaires publié jeudi, qui ne précise pas s'il reste encore des Chinois dans le pays ni combien.

Parmi les personnes évacuées figuraient 22 personnes qui étaient porteuses du coronavirus, et les autorités de la province du Hubei ont fait état peu après de la présence dans la province de 25 cas de virus, dont les 22 personnes arrivées de Kaboul.

Un retrait «précipité et chaotique»

Joe Biden s'est engagé à retirer les dernières troupes américaines d'Afghanistan d'ici le 31 août, après 20 ans de présence.

Ces dernières semaines, Pékin a critiqué ce qu'il voit comme un retrait «précipité et chaotique» de la part de Washington, qu'il considère comme «à l'origine du problème afghan».

«Les États-Unis négligent leurs responsabilités et leurs devoirs en retirant leurs troupes précipitamment, laissant le désordre et la guerre au peuple afghan et aux pays de la région», a déclaré vendredi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin.

Lire aussi:

Cartouche reçue par courrier: la maire d’une commune des Landes réagit 
Un policier a mortellement neutralisé un automobiliste à Marseille
«Une menace pour la démocratie»: Emmanuel Macron s’insurge contre les anti-pass sanitaire
Concours Stenine: la photo préférée des internautes
Tags:
Afghanistan, Chine, retrait
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook