Moyen-Orient
URL courte
Par
18433
S'abonner

Israël va commencer à proposer un rappel du vaccin de Pfizer contre le coronavirus aux adultes dont le système immunitaire est affaibli, le pays se posant la question d'une troisième dose pour le reste de sa population.

La propagation rapide du variant Delta du coronavirus a fait remonter les taux de vaccination en Israël, alors que les nouvelles infections sont passées d'un nombre à un chiffre à près de 450 par jour au cours du mois dernier, et le pays a décidé d'accélérer sa prochaine livraison de vaccins Pfizer.

Le ministre de la Santé, Nitzan Horowitz, a déclaré que les adultes dont le système immunitaire est affaibli et qui ont eu deux doses du vaccin pourraient recevoir un rappel, la décision de l'administration plus large d'une troisième dose restant en suspens.

Pfizer et son partenaire BioNTech SE, principaux fournisseurs d'une campagne de vaccination rapide qui a commencé en Israël en décembre, ont déclaré jeudi qu'ils demanderaient dans quelques semaines aux régulateurs américains et européens d'autoriser des rappels.

Les deux sociétés ont invoqué un risque accru d'infection six mois après la deuxième dose.

Environ la moitié des 46 patients actuellement hospitalisés en Israël dans un état grave en raison du Covid-19 sont vaccinés, selon les données du ministère de la Santé.

Le coordinateur israélien de la réponse à la pandémie, Nachman Ash, a déclaré mercredi que l'écrasante majorité d'entre eux appartiennent à des groupes à risque, ont plus de 60 ans et ont des problèmes de santé antérieurs.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
Paris et Londres VS Malabo: lutte contre la corruption ou jeux d’intérêts stratégiques?
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
Tags:
Israël, Pfizer, vaccin, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook