Ecoutez Radio Sputnik
    JO

    13 sportifs et deux entraîneurs russes blanchis annoncés éligibles pour les JO 2018

    © Sputnik . Alexei Filippov
    Actualités
    URL courte
    Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)
    8170
    S'abonner

    Le Comité international olympique (CIO) a annoncé ce samedi que 13 sportifs russes et deux entraîneurs, bannis à vie, mais blanchis jeudi par le Tribunal arbitral du sport (TAS), étaient éligibles pour participer aux jeux Olympiques 2018 de Pyeongchang, en Corée du Sud.

    A six jours de l'ouverture des jeux Olympiques 2018 à Pyeongchang, en Corée du Sud, le Comité international olympique (CIO) a annoncé examiner le cas de 15 sportifs russes, blanchis par le TAS, afin qu'ils puissent participer aux jeux.

    Le TAS a levé totalement jeudi pour 28 sportifs russes les sanctions et suspensions à vie infligées par le CIO pour leur implication présumée dans un système de dopage d'État mis en place par la Russie et qui vaut au pays d'être suspendu des JO d'hiver.

    Sur ces 28 sportifs, seuls 15, dont deux entraîneurs, sont éligibles, les autres étant soit retraités soit non-éligibles, selon une source proche du dossier.

    Une commission disciplinaire du CIO avait suspendu à vie 43 sportifs russes, dont 42 ont fait appel devant le TAS. Sur ces 42, 28 ont vu leurs sanctions totalement levées. Pour 11 autres, le TAS a levé la suspension à vie mais maintenu la suspension pour les JO de Pyeongchang.

    Dossier:
    Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)

    Lire aussi:

    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    En boule au sol, il est roué de coups de matraque et de pied par des policiers à Paris le 5 décembre – vidéo
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    Réforme des retraites: et les perdants sont… toujours les mêmes
    Tags:
    JO 2018 de Pyeongchang, Tribunal arbitral du sport (TAS), Comité international olympique (CIO), Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik