Actualités
URL courte
Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)
8260
S'abonner

Quand le Comité international olympique (CIO) appelle à réformer le Tribunal arbitral du sport (TAS) après une décision qui lui ne convient pas et dans une affaire ayant des dessous politiques, il est temps de réformer le CIO, d’après Mikhaïl Degtiarev, président du comité de la Douma russe pour le sport.

La récente déclaration du président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach qui a jugé nécessaire de réformer le Tribunal arbitral du sport (TAS) montre qu’il est déjà temps de réformer le CIO, a déclaré dimanche le député Mikhaïl Degtiarev, président du comité de la Douma (chambre basse du parlement russe) pour le sport.

«Après la récente déclaration de Thomas Bach, il ne faut pas réformer le TAS, mais le CIO. Ses propos sont complètement discriminatoires», a indiqué M.Degtiarev.

M.Bach a appelé dimanche à réformer la structure interne du TAS qui avait blanchi jeudi 28 sportifs russes suspendus à vie ou sanctionnés par le CIO pour violation des normes anti-dopage.

«La justice a triomphé. Certains athlètes sont toujours sous le coup des sanctions. Nous voyons que le TAS a une approche approfondie de chaque cas. Aucune responsabilité collective, à la différence des autres institutions. La déclaration de M.Bach est frustrante, elle démontre encore une fois le caractère politique de l’affaire russe», a noté M.Degtiarev.

Le 1er février, le TAS a donné raison à 28 des 42 sportifs russes ayant fait appel contre la décision du CIO de les suspendre à vie et d’annuler leurs résultats aux Jeux olympiques d’hiver 2014 de Sotchi. Sur ces 28 sportifs, seuls 15, dont deux entraîneurs, sont éligibles, les autres étant soit retraités soit non-éligibles. Pour 11 autres, le TAS a levé la suspension à vie mais maintenu la suspension pour les Jeux d’hiver 2018, qui commencent le 9 février prochain à Pyeongchang, en Corée du Sud. Les trois autres demandes en appel russes seront examinées après les Jeux de Pyeongchang.

Dossier:
Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)

Lire aussi:

Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Macron annonce la création d'une plateforme de signalement des discriminations
L’organisateur de l’orgie gay ayant accueilli l’eurodéputé hongrois livre des détails de la soirée
Tags:
mouvement olympique, arbitrage, scandale, sanctions, Tribunal arbitral du sport (TAS), Comité international olympique (CIO), Douma d'État, Thomas Bach, Mikhaïl Degtiarev, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook