Actualités
URL courte
Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)
3316
S'abonner

Le médaillé de bronze des JO de Pyeongchang, qui ne conteste pas son contrôle positif au meldonium, a officiellement perdu sa médaille sur décision du TAS.

Retrouvez plus d'articles sur les JO-2018 dans notre dossier spécial

Le Tribunal arbitral du Sport (TAS) a retiré jeudi la médaille de bronze gagnée en double mixte par le curleur russe sous bannière olympique Alexander Krushelnitsky, contrôlé positif au meldonium et reconnu coupable de violation des règles antidopage.

Les résultats de Krushelnitsky et de sa femme Anastasia Bryzgalova ont donc officiellement été annulés.

Cette sanction était attendue, étant donné que le sportif a lui-même admis le contrôle positif tout en niant s'être dopé volontairement.

La médaille du double mixte devrait revenir à la Norvège, initialement 4e, mais le processus est désormais entre les mains du Comité international olympique et de la fédération internationale de curling, précise le communiqué du TAS.

L'audience du TAS prévue pour jeudi a été annulée à la demande de toutes les parties concernées, le Comité international olympique (CIO), la Fédération mondiale de curling (WCF) et Alexander Krushelnitsky.

Le sportif russe a accepté sa suspension pour la période des JO et s'est réservé le droit de réclamer l'annulation ou le raccourcissement de la période de disqualification car la violation n'était pas été due à son intention ou à sa négligence, selon le TAS.

La procédure ultérieure sera poursuivie entre le WCF et M.Krushelnitsky, le CIO n'étant plus partie.

Le couple russe Anastasia Bryzgalova/Alexander Krushelnitsky a décroché le 13 février la médaille de bronze au tournoi olympique de curling double mixte en gagnant 8-4 face à la Norvège, pour la première fois de l'histoire du curling russe.

Dossier:
Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)

Lire aussi:

Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
«Injectés ou éjectés?»: 10e acte de manifestations contre le pass sanitaire que Macron compte alléger - vidéo
Le canon Caesar toujours aussi performant: Prague proche d’en commander 52 unités
«Vite Mon Prénom», le site qui moque la proposition de Zemmour
Tags:
Corée du Sud, Alexander Krushelnitsky, Tribunal arbitral du sport (TAS), JO 2018 de Pyeongchang, curling, sport
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook