Ecoutez Radio Sputnik
    Antoine Galavtine

    Le recordman du monde de natation Antoine Galavtine sur l’appel rejeté des sportifs russes

    © AFP 2018 Martin Bureau
    Jeux olympiques d'hiver de 2018
    URL courte
    Irina Tarassova
    Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)
    14410

    «Si la nationalité d'un sportif ne plaît pas au CIO, le sportif peut être exclu»… Le recordman du monde de natation Antoine Galavtine a révélé à Sputnik, comment il avait perçu la décision du TAS qui, à quelques heures de la cérémonie d'ouverture, a rejeté l'appel des 47 Russes souhaitant recevoir une invitation du CIO aux JO 2018.

    «Retrouvez plus d'articles sur les JO-2018 dans notre dossier spécial»

    Antoine Galavtine, champion d'Europe et recordman du monde au titre du relais 4x50 NL lors des championnats d'Europe en petit bassin à Rijeka en 2008. détenteur actuel du record de France du 100 m 4 nages en 52.72, a commenté pour Sputnik la récente décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) de rejeter l'appel des athlètes russes non invités aux Jeux olympiques de Pyeongchang. Pour l'ancien sportif de haut niveau, cette décision est «surprenante».

    « Pénaliser les tricheurs est nécessaire. Mais refuser l'accès aux Jeux olympiques aux athlètes ayant un passé sportif irréprochable est à mon avis discriminatoire. Cela veut dire que si la nationalité d'un sportif ne plait pas au CIO, le sportif peut être exclu. Et ce qui est encore plus alarmant c'est qu'il ne pourra même pas être protégé par le TAS qui, on a l'impression aujourd'hui, n'a plus son mot à dire », a déclaré l'ancien sportif de haut niveau Antoine Galavtine.

    Bien malheureusement dans le sport, il y a eu, il y a, et il y aura des tentatives d'améliorer des performances de manière frauduleuse. Aucun pays n'est a l'abris. C'est un challenge perpétuel pour les agences antidopage du monde entier qui doivent être de plus en plus efficaces, coordonnées et indulgentes avec ceux qui trichent. Mais avec la dernière décision du TAS, on assiste clairement à une décision quasi politique, une tentative d'éliminer tous les potentiels de médailles russe aux Jeux Olympiques, a estimé M.Galavtine.

    Se rendant compte de la douleur éprouvée par les sportifs russes qui n'ont pas la possibilité d'aller aux Jeux olympiques, ces derniers représentant « le Graal dans une carrière sportive », Antoine souhaite du courage aux sportifs qui ont passé des années à travailler pour rien:

    « C'est une décision très dure et très difficile à avaler pour tous les sportifs « propres », n'ayant aucun antécédent de dopage, qui luttent eux même quotidiennement contre le dopage à travers leur professionnalisme et leur implication maximale dans leurs disciplines respectives. Ce sont des années d'entrainements, de discipline exemplaire qui sont du jour au lendemain anéanties injustement».

    Et d'ajouter: «On ne peut qu'espérer que dans les années à venir des choses seront faites pour mettre à jour les véritables raisons de toutes ces décisions prises par les différentes instances, cela afin de ne pas pénaliser le sport russe en général. Car avec cette histoire, aujourd'hui aucun sportif n'est protégé. Nulle part dans le monde».

    La chambre ad hoc du TAS a rejeté ce vendredi, à quelques heures de la cérémonie d'ouverture des JO, l'appel des 47 Russes qui souhaitaient recevoir une invitation du CIO aux Jeux olympiques de Pyeongchang. Parmi eux figurait notamment la star russe du short-track Viktor Ahn, sextuple champion olympique et d'origine sud-coréenne.

    Dossier:
    Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)

    Lire aussi:

    Le Wall Street Journal «attribue» le titre de plus stylée à l’équipe russe aux JO
    Non admission aux JO de Pyeongchang: 32 sportifs russes font appel
    Medvedev: le CIO a pris une décision politique honteuse concernant les sportifs russes
    Tags:
    appel, Tribunal arbitral du sport (TAS), Comité international olympique (CIO), Corée du Sud, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik