Jeux olympiques d'hiver de 2018
URL courte
Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)
2140
S'abonner

Sergueï Ridzik a remporté la deuxième médaille en freestyle pour la Russie aux Jeux olympiques de Pyeongchang, s’étant classé troisième en skicross. C’est la toute première médaille russe dans cette discipline, totalement dominée par les Bleus il y a quatre ans à Sotchi.

Retrouvez plus d'articles sur les JO-2018 dans notre dossier spécial

Sergueï Ridzik a terminé en bronze la finale de skicross, malgré une chute lors du parcours.

L'athlète russe a été devancé par le Suisse Marc Bischofberger (argent) et le Canadien Brady Leman (or). Un autre Canadien, Kevin Drury, est arrivé en quatrième position.

Kevin Drury et Sergueï Ridzik sont tombés lors de la course, mais le sportif russe s'est relevé en premier pour rejoindre la ligne d'arrivée et prendre place sur la dernière marche du podium.

La médaille de Sergueï Ridzik est la deuxième pour la Russie en freestyle. La première, également de bronze, a été remportée il y a trois jours en saut acrobatique par Ilya Bourov. La médaille de ce dernier est la première dans cette discipline depuis les Jeux de 2006.

En skicross, une discipline totalement dominée par les Bleus il y a quatre ans à Sotchi, c'est la toute première médaille pour la Russie.

Du fait que le Comité international olympique n'ait pas admis de nombreux sportifs russes qui excellent traditionnellement dans certains sports d'hiver, le défi a été relevé dans des disciplines qui il y a encore peu de temps n'étaient pas pratiquées en Russie.

Dossier:
Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)

Lire aussi:

Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Les Français tués au Niger étaient en mission humanitaire, selon la Défense nigérienne
Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Tags:
médaille, JO 2018 de Pyeongchang, Comité international olympique (CIO), Sergueï Ridzik
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook