Jeux olympiques d'hiver de 2018
URL courte
Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)
14300
S'abonner

C'est gagné! Pour la première fois depuis 26 ans, les hockeyeurs russes ont décroché le titre olympique à Pyeongchang, en battant l'Allemagne 4-3 après une prolongation. L'entraîneur en chef de l'équipe russe, Oleg Znarok, revient sur cette victoire.

Retrouvez plus d'articles sur les JO-2018 dans notre dossier spécial

Oleg Znarok, l'entraîneur en chef de l'équipe russe de hockey masculin, a qualifié la victoire de la Russie sur l'Allemagne en finale des Jeux olympiques d'hiver en 2018 de match le plus important de sa carrière.

«C'était le match le plus important de ma vie. J'étais forcé de prendre deux fois, au centième de seconde, des décisions vitales sur qui devait être sur la glace à la dernière minute du jeu et pendant la prolongation. Dieu merci, tout s'est fini comme ça. Le premier qui nous a félicité de la victoire était Vladimir Poutine», a indiqué sur le compte Twitter du Comité olympique russe qui cite Oleg Znarok.

Pourtant, Oleg Znarok n'est pas encore prêt à répondre à la question de savoir s'il restera en poste. De son propre aveu, il est «très fatigué».

Pour la première fois depuis 26 ans, la Russie est sacrée championne olympique de hockey masculin à Pyeongchang, après être venue à bout de l'Allemagne 4-3 après prolongation.

C'est le 9e titre olympique des Russes en hockey, un record. L'équipe d'URSS a remporté sept des neuf titres olympiques entre 1956 et 1988. Puis, un nouveau titre en 1992, quand les sportifs russes ont participé en tant qu'«équipe unifiée» aux JO d'Albertville également sous la bannière olympique après la dissolution de l'URSS. Depuis, il a fallu attendre 26 ans pour reproduire cet exploit.

Dossier:
Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)

Lire aussi:

Les Bleus ont renoncé au dernier moment à mettre un genou à terre au début du match France-Allemagne et voici pourquoi
Fin de Barkhane: «il n’y a aucun lien avéré entre la menace terroriste en France et le théâtre sahélien»
Un mariage blanc vire au mariage forcé: souhaitant être naturalisé, un Algérien est jugé pour le viol de sa «fiancée»
Un journaliste US essaie d’interrompre Vladimir Poutine, le Président russe réplique
Tags:
hockey sur glace, JO 2018 de Pyeongchang, Oleg Znarok, Vladimir Poutine, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook