Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    La ministre sud-africaine des Affaires étrangères Nkosazana Dlamini-Zuma attendue à Moscou

    Opinion
    URL courte
    0 0 0

    Interview accordée à RIA Novosti par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Alexandre Yakovenko à l'occasion de la visite du ministre des Affaires étrangères d'Afrique du Sud, Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, en Russie.

    Question: Le 12 novembre, la ministre sud-africaine des Affaires étrangères, Nkosazana Dlamini-Zuma, arrive à Moscou. Quel est le but de cette visite?

     

    Réponse: Mme Nkosazana Dlamini-Zuma participera à la troisième session du Comité intergouvernemental mixte pour la coopération commerciale et économique entre la Fédération de Russie et la République d'Afrique du Sud en qualité de présidente de la partie sud-africaine du comité.

     

    Les pourparlers entre le ministre russe des Affaires étrangères, Igor Ivanov, et Mme Nkosazana Dlamini-Zuma donneront lieu à un échange de vues sur un large éventail de problèmes internationaux d'actualité, dont le règlement au Proche-Orient et la situation autour de l'Irak, ainsi que sur les problèmes africains, notamment dans le contexte de l'assistance du G8 dont la Russie est membre, et la réalisation du programme de "Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique" (NEPAD).

     

    Les deux ministres reprendront l'examen des questions relatives au développement de la coopération bilatérale dans les divers domaines — le commerce, l'économie, la science, la technique et d'autres — compte tenu notamment des résultats du travail de la 3e session du Comité intergouvernemental mixte. Ils analyseront les résultats de la réalisation des ententes intervenues au cours des sessions précédentes du Comité sur l'augmentation des échanges, le développement des rapports interrégionaux et l'élargissement de la base juridique et contractuelle de la coopération bilatérale.

     

    Question: Quels sont le caractère et le niveau des relations russo-sud-africaines à l'étape actuelle?

     

    Réponse: La République d'Afrique du Sud est l'un des plus importants partenaires de la Russie en Afrique avec lequel nous avons des relations d'amitié de longue date. Elle joue un grand rôle dans l'arène internationale, compte parmi les leaders de la communauté africaine du Mouvement des non-alignés et applique une politique extérieure énergique.

     

    Les contacts intensifs entre la Russie et l'Afrique du Sud à tous les niveaux contribuent grandement au développement des relations bilatérales.

     

    En septembre 2000, à New York, au cours du Sommet du Millénaire, Vladimir Poutine a rencontré pour la première fois le président sud-africain, Thabo Mbeki, pour examiner les problèmes de la coopération dans l'arène internationale et les perspectives de développement de la coopération économique et scientifico-technique entre les deux pays.

     

    En septembre 2002, Mikhaïl Kassianov a rencontré Thabo Mbeki à Johannesburg où il conduisait la délégation russe au Sommet mondial sur le développement durable.

     

    Parmi les événements saillants dans la sphère des contacts interparlementaires il faut citer la visite officielle d'une délégation de la Douma conduite par son président Guennadi Seleznev en Afrique du Sud en septembre 2001 et la visite de réciprocité effectuée par le président de l'Assemblée nationale d'Afrique du Sud, Frene Ginwala, en Russie en mai 2003.

     

    Question: Comment se développe la coopération commerciale et économique entre la Russie et l'Afrique du Sud?

     

    Réponse: Pour coordonner les rapports commerciaux et économiques bilatéraux la Russie et l'Afrique du Sud ont institué un Comité intergouvernemental mixte. A sa deuxième session qui s'est tenue en novembre 2002 à Pretoria l'Afrique du Sud a reconnu que la Russie était un pays à économie de marché. La Russie, pour sa part, a porté l'Afrique du Sud sur la liste des pays en développement bénéficiant de facilités commerciales (les droits de douane perçus sur les produits sud-africains ont été réduits de 25%).

     

    En 2002 le chiffre d'affaires des échanges commerciaux bilatéraux s'est élevé à 138,1 millions de dollars, le solde étant positif pour la Russie. Au cours du premier semestre 2003 il s'est monté à 52,81 millions de dollars. La Russie fournit à l'Afrique du Sud principalement des matières premières minérales, des produits chimiques, des métaux, des équipements industriels et achète des fruits et légumes, des denrées alimentaires, des équipements technologiques.

     

    Question: Où en est actuellement la coopération humanitaire?

     

    Réponse: En avril 1999 les deux pays ont conclu un accord intergouvernemental de coopération dans le domaine de la culture et le ballet du Bolchoï a effectué deux tournées en Afrique du Sud, en octobre 2000 et en juillet 2001. Un protocole sur la coopération dans le domaine de la culture et des arts pour 2002-2004 a été signé en décembre 2001 pendant la visite du ministre russe des Affaires étrangères, Igor Ivanov, en Afrique du Sud.

     

    Les contacts dans le domaine de l'enseignement ont lieu principalement au niveau des établissements d'enseignement supérieur. L'Université de Pretoria coopère avec l'Institut des relations internationales et l'Université commerciale de Moscou. L'Université d'Afrique du Sud (UNISA) entretient des contacts avec l'Institut de gestion et d'économie de Saint-Pétersbourg et l'Université internationale de Moscou. D'autres établissements d'enseignement sud-africains se montrent intéressés à nouer des contacts avec leurs collègues russes.

     

    A l'heure actuelle dix-huit Sud-Africains effectuent leurs études supérieures en Russie. A Pretoria il existe une Association des diplômés des établissements d'enseignement supérieur soviétiques et russes qui compte plus de 150 membres. Son président, E.Fundy, a pris part au Forum mondial des anciens étudiants des établissements d'enseignement supérieur soviétiques et russes en mai 2003 à Moscou.

     

    A Midrand, dans la banlieue de Johannesburg, il y a une paroisse orthodoxe russe. Au début de 2003, une délégation conduite par le métropolite Kirill de Smolensk et de Kaliningrad, président du service des relations extérieure du Patriarcat de Moscou, a effectué une visite en Afrique du Sud.

     

    Question: Que pouvez-vous dire du développement de la coopération régionale dans le cadre des relations entre la Russie et l'Afrique du Sud?

     

    Réponse: Les capitales des deux pays entretiennent des contacts étroits dans le cadre de l'accord signé par les maires de Moscou et de Pretoria en septembre 1998.

     

    La visite du maire du Cap, Peter Marais, à Saint-Pétersbourg, en 2001, a abouti à la signature d'un accord sur l'établissement de relations de partenariat entre les deux villes.

     

    En août 2003, une délégation de l'Agence pour le développement économique de la province du Gauteng a été reçue en août 2003 à Moscou où elle a eu des entretiens avec les représentants du ministère du Développement économique et du Commerce, de la Chambre de commerce et d'industrie et du système bancaire.

     

    En septembre dernier, le premier ministre de la province du Nord-Ouest, Popo S. Molefe, a effectué une visite dans les régions de Moscou et de Samara qui a abouti à la signature d'un mémorandum sur la coopération entre la Région de Samara et cette province sud-africaine.

    Lire aussi:

    La Russie a besoin d'une nouvelle stratégie en Afrique
    La Chine remporte haut la main la lutte pour l’Afrique
    La Chine promet à l’Afrique sa part de développement dans la Route de la soie
    Tags:
    Nkosazana Dlamini-Zuma
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik