Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    Revue de la presse russe du 30 juillet

    Opinion
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, RIA Novosti

    Rossiiskaïa gazeta

    Le premier ministre russe Mikhaïl Fradkov a déclaré que le revenu de la privatisation des biens publics à réaliser en 2005 doit servir de réserve au développement économique du pays. En attendant, la privatisation avance à un rythme nettement plus lent que prévu, écrit le quotidien "Rossiiskaïa gazeta".

    Selon le ministre du Développement économique et du Commerce, Guerman Gref, le problème auquel se heurte le processus de privatisation tient à ce que le marché est en quête de gros paquets d'actions principalement tandis que l'Etat reste propriétaire de paquets essentiellement minoritaires, de moins de 25%. 16% des entreprises publiques restent en état de faillite permanente. Pour cette raison le gouvernement se propose de mettre en vente les paquets d'actions de 560 sociétés dont on espère voir Sviazinvest, Aeroflot et Irkoutskenergo.

    Sviazinvest est le propriétaire des blocs de contrôle de plusieurs opérateurs de télécommunications traditionnelles qui sont en perte de position sur le marché depuis ces dernières années, raison pour laquelle, selon Guerman Gref, le gouvernement ne doit pas retarder la vente de cette société. Cependant, l'Etat voudrait conserver au moins un contrôle partiel du holding pour éviter l'apparition d'un monopole privé sur le marché.

    La décision définitive sur Aeroflot doit être prise avant le 1er octobre prochain. De l'avis du ministère du Développement économique et du Commerce, la vente des 51,17% des actions appartenant à l'Etat ne fera qu'augmenter la concurrence dans le transport aérien.

    Irkoutskenergo ne sera pas mis en vente avant 2006. D'après Guerman Gref, il est d'abord nécessaire de légaliser le statut patrimonial de cette société.

    Vrémia novostéi

    Le ministère de la Justice a autorisé les filiales de Ioukos à continuer de vendre du pétrole. Après la dégringolade de mercredi, l'action du groupe pétrolier a affiché, jeudi, une hausse rapide,la première depuis des semaines : 20% à la bourse RTS et 17,8% à MMVB, écrit le quotidien "Vrémia novostéi".

    Il est vrai qu'en chiffres absolus, elle est côté bien bas. La hausse de sa cote confirme cependant le début d'un intérêt que les investisseurs portent pour cette société dont les actifs risquent, paraît-il, d'être mis en vente d'un jour à l'autre.

    Sur ces entrefaites, le président de l'OPEP, Purnomo Yusgiantoro, a déclaré hier aux journalistes que "le problème de Ioukos a eu un impact psychologique sur le marché", communique Bloomberg.

    Certains consommateurs européens de pétrole de Ioukos, notamment la société hongroise MOL, ont déjà entamé des négociations avec d'autres fournisseurs russes pour pallier un éventuel arrêt des livraisons, informe le journal.

    Izvestia

    La Cour d'appel qatari a rejeté le recours des avocats des citoyens russes condamnés à perpétuité le 30 juin à Doha pour l'assassinat de Zelimkhan Yandarbiev. Le jugement garde sa force et ne peut être modifié que par l'émir qatari cheik Hamad ben Khalifa Al Thani. Cependant, les condamnésse continuent de se dire non coupables.

    La "perpétuité" au Qatar dure vingt cinq ans. D'autre part, la loi autorise le rapatriement des étrangers condamnés afin qu'ils purgent la peine dans leur pays.

    De ce fait, les avocats des Russes ont l'intention d'introduire une demande d'extradition des condamnés vers la Russie, écrivent les "Izvestia".

    D'après le journal, dans la prison qatarie les citoyens russes ne sont pas traités comme des "criminels dangereux". Ils sont placés dans une villa bien gardée où ils sont isolés l'un de l'autre mais ont la possibilité de rencontrer les représentants de l'ambassade et de se promener dans la cour intérieure.

    Novyé izvestia

    Les conseillers en communication prédisent que tous les leaders actuels ne pourront pas rester au pouvoir à l'issue des prochaines élections régionales, affirme dans son dernier numéro le quotidien "Novyé izvestia".

    Le directeur du Centre d'étude de la conjoncture politique, Konstantin Simonov, estime que les gouverneurs de la vague eltsinienne seront forcés de céder leur fauteuil depuis longtemps occupé à une génération de leaders entièrement contrôlée par le Kremlin.

    Un autre expert, le directeur du centre VTSIOM, Valeri Fedorov, estime que les gens sont las de voir les personnages de l'ancienne donne politique. Tout porte donc à croire que Moscou présentera des figures nouvelles aux électeurs.

    Le directeur du Centre des technologies politiques, Igor Bounine, pense, lui, que dans certaines régions, indépendamment des techniques employées, la population élira un homme qui a déjà fait carrière. A preuve l'acteur humoriste Mikhaïl Evdokimov élu gouverneur du territoire de l'Altaï, écrivent les "Novyé izvesta".

    Lire aussi:

    Crise arabe: les pays du Golfe remontés contre le Qatar
    Le tribunal de Bruxelles lève le gel des actifs russes en Belgique, dont ceux de Sputnik
    Les USA vendent des F-15 au Qatar malgré les accusations de soutien au terrorisme
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik