Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    Déclaration conjointe du président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine et du chancelier fédéral de la République fédérale d'Allemagne Gerhard Schröder

    Opinion
    URL courte
    0 0 0
    9 septembre 2004

    Trente-six mois après les attaques terroristes contre les Etats-Unis et six mois après les attentats de Madrid, c'est la Fédération de Russie qui est devenue la cible d'attaques ignobles du terrorisme international.

    La monstrueuse attaque terroriste contre des enfants innocents à Beslan souligne la nouvelle dimension de la menace que le terrorisme international présente pour toute l'humanité. Nous sommes unanimes à déclarer qu'il est nécessaire de combattre le terrorisme ensemble et partout.

    Aujourd'hui nous voudrions rendre hommage à la mémoire des victimes du terrorisme dans nos deux pays et dans le monde entier. Nous partageons le malheur de leurs familles. Nous compatissons avec tous ceux qui souffrent des conséquences des attentats. Nous sommes conscients de notre devoir de faire tout le nécessaire pour protéger la vie des gens contre le fléau du terrorisme. Nos citoyens ont le droit de vivre en sûreté et en liberté et d'être protégés contre le terrorisme. Nous sommes conscients également qu'il est exceptionnellement important de respecter les droits de l'homme et les libertés fondamentales, ainsi que le principe de la suprématie de la loi, y compris en réponse au terrorisme et à la peur inspirée par le terrorisme.

    Le terrorisme présente une menace pour la paix et la sécurité, il constitue une atteinte à la démocratie et à la liberté, à la transparence et à la tolérance. Aujourd'hui le terrorisme international, parallèlement à la prolifération des armes de destruction massive, les conflits régionaux et la criminalité organisée, est le défi le plus dangereux lancé à la sécurité de nos deux pays. La Russie et l'Allemagne feront tout le nécessaire pour lutter contre toutes les formes de terrorisme dans le respect de la Charte de l'Organisation des Nations Unies et les engagements spécifiés dans la résolution 1373 du Conseil de sécurité (2001). Les deux pays mettent en vedette le rôle central et de coordination des Nations unies dans la lutte commune contre le terrorisme...

    La Russie et l'Allemagne condamnent toutes les formes et tous les actes de terrorisme, quels qu'en soient les prétextes, comme des crimes de droit commun injustifiables. Les deux pays renforceront leur coopération bilatérale afin de lutter avec plus d'efficacité contre le problème global du terrorisme et ses causes premières. Ils sont des membres actifs de la coalition mondiale de lutte contre le terrorisme. La menace terroriste concerne tous les pays du monde. Les attaques du terrorisme international constituent une menace pour toute la communauté internationale.

    Nous continuerons à renforcer la coopération de nos pays dans la lutte contre le terrorisme et notamment :

    - à renforcer ensemble les efforts communs de lutte contre le terrorisme, notamment dans le cadre de l'Organisation des nations unies, du G8, du Conseil Russie-OTAN, de l'OCSE et du Conseil de l'Europe ;

    - à lutter inlassablement contre le financement du terrorisme et appliquer les recommandations du Groupe d'action financière sur le blanchiment de capitaux (GAFI) ;

    - à continuer de renforcer notre coopération pour prévenir des attentats, dépister d'avance les terroristes, mener des enquêtes sur leur activité et les traduire en justice ;

    - à coordonner et intensifier nos efforts communs pour éviter que les terroristes se fassent livrer ou élaborent des armes nucléaires, chimiques, radiologiques ou biologiques ou des vecteurs de telles armes et des matériaux, équipements et technologies y afférents ;

    - à amplifier nos échanges d'information sur les menaces terroristes et sur les résultats des analyses de telles menaces ;

    - à assurer la sécurité des transports internationaux et un contrôle efficace à la frontière ;

    - à coopérer dans la lutte contre cyberterrorisme et contre l'utilisation illégale des moyens de télécommunications électroniques et du cyberespace par ceux qui présentent une menace à la sécurité publique ;

    - à coopérer étroitement afin de multiplier nos possibilités de prévenir et d'amenuiser les conséquences des attentats terroristes, notamment contre nos missions à l'étranger ;

    - à mettre en œuvre des mesures pour étudier et diminuer les facteurs favorisant le recrutement de terroristes, tout particulièrement de kamikazes ;

    - à coopérer pour apporter le soutien aux tiers pays qui demandent une aide de l'ONU dans la lutte contre le terrorisme international.

    Nous chargeons le Groupe de travail russo-allemand de haut niveau pour des problèmes de la sécurité de nous présenter un programme détaillé tendant à la réalisation de ces objectifs.

    Lire aussi:

    Après la France, pourquoi le Royaume-Uni devient-il la nouvelle cible de Daech?
    La stratégie US est «dans le jeu avec le terrorisme et non dans la lutte contre lui»
    Les pays du G7 feront front uni contre le terrorisme et son financement
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik