Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    La partie n'est pas encore gagnée - il reste le second tour

    Opinion
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 2 novembre. Par Arséni Oganessian, commentateur de RIA Novosti. Conformément aux données préliminaires de la Commission électorale centrale d'Ukraine, le premier ministre Viktor Yanoukovitch a obtenu 40,12% des suffrages, alors que 39,15% des électeurs ont voté pour le leader de la fraction Notre Ukraine, Viktor Youchtchenko. En dépit des nombreuses déclarations de Youchtchenko et de Yanoukovitch sur leur victoire dès le premier tour, leurs pronostics se sont avérés erronés. Le taux important de participation (environ 75%), sur lequel les deux candidats fondaient tant d'espoirs, n'a profité ni à l'un ni à l'autre.

    Le pourcentage pratiquement égal de voix recueillies par les deux présidentiables témoigne de ce que l'Ukraine ne possède pas de réel leader national et qu'elle est morcelée en territoires différents ayant des préférences distinctes.

    Les deux parties fondaient de grands espoirs dans ce qu'on appelle les "exit polls" (sondages sorties d'urnes) réalisés par les services sociologiques proches de chacun des candidats. Ainsi, selon les estimations du Fonds Opinion publique, 43,5% des électeurs avaient voté pour Yanoukovitch, et 39,2% pour Youchtchenko. Ces données ont été rendues publiques par l'Institut ukrainien de recherches sociales et par l'Association sociologique d'Ukraine (Youchtchenko - 39,3%, Yanoukovitch - 43%).

    Ces chiffres ont divergé d'avec les données recueillies par les structures proches de l'opposition. Selon le Centre Razoumkov et le Fonds Initiatives Démocratiques, 44,4% des électeurs avaient voté pour Youchtchenko, contre 38% pour Yanoukovitch.

    Enfin, de tout autres données ont été publiées par l'état-major de Viktor Youchtchenko. Selon le chef de sa campagne électorale, Alexandre Zintchenko, les résultats définitifs du dépouillement parallèle du scrutin montraient que le leader de Notre Ukraine avait totalisé 46% des voix, cependant que Yanoukovitch obtenait 33%. Est-il besoin de préciser que ces mêmes données seront désormais à la base de la campagne électorale qui se poursuit, et du conflit avec les autorités.

    Par ailleurs, le montant des sommes déjà englouties par la compagne électorale est impressionnant. Les dépenses officielles des candidats se chiffrent à 1,7 million de dollars pour Yanoukovitch et à 0,7 million de dollars pour Youchtchenko. Cependant, selon les données des experts de la coalition des organisations publiques d'Ukraine "Liberté de choix", tous les candidats ont dépensé environ 1 milliard de dollars. De plus, il est évident que le second tour, prévu pour le 21 novembre, requerra de puissants soutiens financiers.

    Les favoris de la course présidentielle utiliseront les trois semaines qui leur restent pour s'efforcer d'attirer de leur côté le leader du Parti socialiste, Alexandre Moroz, et le leader des communistes, Piotr Simonenko, qui ont récolté chacun un peu plus de 5%. En outre, l'enjeu est plus élevé que jamais, car le candidat qui saura se mettre d'accord avec les outsiders est pratiquement assuré de remporter la victoire au second tour.

    Lire aussi:

    La popularité d’Emmanuel Macron en chute de 5 points, selon les sondages
    Législatives 2017: que sait-on à l’heure actuelle
    Macron élu, mais les Français ne voudraient pas lui donner de majorité à l'Assemblée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik