Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    Russie-Etats-Unis: mieux ordonner la lutte contre le terrorisme

    Opinion
    URL courte
    0 2 0 0
    MOSCOU, 8 décembre. (Par Viatcheslav Lachkoul, commentateur de RIA Novosti). Le directeur du Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie, Nikolaï Patrouchev, et le chef du Federal Bureau of Investigation (FBI), Robert Muller, ont signé à Moscou le Mémorandum sur la coopération entre les services de renseignement des deux pays dans la lutte contre le terrorisme international et la prolifération des armes de destruction massive ainsi que sur plusieurs autres accords.

    De l'avis du patron du contre-espionnage russe, ce document devrait rendre plus efficient le travail des agents et des experts des deux Etats dans la répression du terrorisme. De son côté, Robert Muller a relevé que la signature du Mémorandum sur la coopération constituait un pas en avant dans la lutte contre ces périls menaçant que sont le terrorisme et la criminalité organisée. Selon lui, ce qui est particulièrement important, c'est que l'accord prévoit des échanges d'informations sur les questions opérationnelles d'actualité.

    Dans la capitale russe le directeur du FBI s'est également entretenu avec le ministre russe de l'Intérieur, Rachid Nourgaliev. Des responsables de sections du ministère ainsi que l'ambassadeur des Etats-Unis en Russie, Alexander Vershbow, ont également assisté à la rencontre. Les parties se sont penchées sur des problèmes ayant trait à la dynamisation, aux niveaux bi- et multilatéral, de l'activité des deux pays dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé transnational. Elles ont également envisagé les moyens à mettre en oeuvre pour intensifier la coopération dans la répression des crimes et délits dans les domaines des technologies de l'information et de la propriété intellectuelle.

    Pour ce qui est de nombreuses questions nous poursuivrons la politique que nous avons définie au cours de la rencontre du mois de mai dernier à Washington, a déclaré Rachid Nourgaliev à RIA Novosti. Elles concernent la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme ainsi que la répression des crimes informatiques et de la cybercriminalité.

    Rappelons que depuis deux ans et demi un travail intense est réalisé par le groupe de travail russo-américain en matière de coordination de la lutte contre la criminalité organisée transnationale. Ce groupe devrait tenir sa deuxième réunion dans le courant du premier trimestre à Moscou. Il y sera question de la poursuite de la coopération en vue d'affiner les systèmes d'information des polices des deux pays sur la localisation des extrémistes et leurs intentions, d'organiser la lutte contre la traite des êtres humains ainsi que les échanges d'information sur les crimes perpétrés dans le domaine des hautes technologies et de mettre en place un système permettant de contrôler l'immigration en Russie.

    La partie américaine a déjà décidé d'interdire le séjour aux Etats-Unis des membres des formations tchétchènes "Brigade internationale islamique", "Bataillon de renseignement et de sabotage des martyrs tchétchènes", "Riyad-ous-Salikhine" et "Régiment islamique spécial", ainsi que les organisations et les particuliers accordant une aide matérielle quelconque à ces formations. Cette année la coopération avec les services de police des Etats-Unis a permis de mettre un terme à l'activité d'une fondation caritative internationale finançant des terroristes, dont des bandes armées opérant en République de Tchétchénie.

    Les partenaires américains ont contribué à l'extradition vers la Russie du dangereux criminel Viatchaslav Ivankov (Yapontchik). Des actions conjointes ont permis de démanteler des réseaux spécialisés dans la contrefaçon et la vente de produits portant les marques commerciales des sociétés "Wrangler", "Philip Morris" et "Procter & Gamble". Les articles falsifiés saisis avaient une valeur supérieure à 800.000 dollars américains.

    Le 16 novembre 2004, Le Point de contact national de lutte contre la criminalité informatique a été ouvert au ministère russe de l'Intérieur et depuis ilcoopère avec son homologue américain.

    Lire aussi:

    Russie: le nombre d'attentats divisé par 10 en cinq ans
    Les «patrouilleurs de la charia» tchétchènes terrorisent l’Europe
    Diplomatie saoudienne: politiquement, nous sommes plus proches de Moscou qu’il n’y paraît
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik