Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    L'Église orthodoxe russe et le Vatican tourneront un film sur les premiers chrétiens

    Opinion
    URL courte
    0 4 0 0
    MOSCOU, 9 décembre (par Olga Sobolevskaïa, commentatrice RIA Novosti). Un projet sans précédent, celui d'un film orthodoxo-catholique sur les premiers chrétiens, prendra corps en 2005. Il s'agit d'un film en cinq épisodes intitulé "Pèlerinage dans la Ville éternelle" qui "unira toutes les forces scientifiques et créatrices de l'Eglise orthodoxe russe et du Vatican ainsi que de la Russie, de l'Italie et de la Pologne", déclarait récemment le patriarche de Moscou et de toutes les Russies, Alexis II.

    Ce documentaire offre "une nouvelle occasion de rappeler que le christianisme est le berceau de la culture européenne", soulignait le patriarche qui attache une énorme importance à ce projet. "La récente signature de la Constitution européenne qui ne mentionne même pas les racines chrétiennes nécessite une réaction non seulement politique, mais aussi spirituelle et créative, s'insurgeait-il. Des millions de chrétiens dans le monde sont vexés de voir dissimuler les fondements historiques du monde contemporain".

    Bref, une lacune que doit combler le nouveau film dont le tournage commencera au printemps. Le documentaire relatera, entre autres, l'histoire des apôtres Pierre et Paul, les premiers martyrs de la foi. Le dernier épisode, sur le dialogue de la religion et du pouvoir, sera consacré à l'empereur Constantin et à sa mère Hélène qui se sont employés à découvrir les principales reliques chrétiennes et ont officialisé le statut de l'Église.

    Le réalisateur du projet est Vladimir Khotinenko, 52 ans, dont le dernier film patriotique sur les sous-mariniers, "72 mètres", a eu du succès même auprès des moins de 18 ans. "Notre objectif est de faire du "Pèlerinage dans la Ville éternelle" un film de masse, déclare le cinéaste. On ne sait pourquoi, la société contemporaine a mis entre parenthèses les questions de la morale, et on a l'impression qu'on peut aussi bien la respecter que ne pas la respecter du tout. Il suffit d'évoquer ouvertement ces valeurs pour se retrouver en butte aux attaques ou aux railleries, comme cela a été le cas pour "La Passion du Christ" de Mel Gibson". Les miracles, on peut les rendre palpables et visibles, estime Vladimir Khotinenko: "Le spectateur doit parvenir à croire à la réalité des empreintes des genoux de l'apôtre Pierre laissées sur une pierre" (l'une des reliques qui seront montrées dans le film).

    Le producteur principal du "Pèlerinage dans la Ville éternelle" est le centre "Encyclopédie orthodoxe" auprès du patriarcat de Moscou. Selon le directeur du centre et chef de l'équipe des historiens et scénaristes du film, Sergueï Kravets, "toutes les catacombes et les reliques du Vatican et de Rome seront pour la première fois ouvertes à des cinéastes russes". Tel est le résultat des pourparlers, fin août, entre le patriarcat de Moscou et le Vatican après la restitution par ce dernier de l'icône de Notre-Dame de Kazan aux Russes. Dans un message adressé alors au pape Jean-Paul II qu'il a remis à la délégation catholique, le patriarche Alexis II soulignait qu'il croyait au rétablissement des relations positives avec l'Église catholique et que l'Église orthodoxe était "toujours prête à promouvoir ces relations dans un esprit de sincérité". Ainsi, le nouveau projet cinématographique remplit, selon les auteurs, non seulement une mission éducatrice, mais aussi une mission politique, celle du rapprochement entre les deux Églises. Dans ses discours, Alexis II a plus d'une fois évoqué avec nostalgie "l'époque de l'ancienne Église qui ne connaissait pas les divisions Est-Ouest que nous constatons aujourd'hui à notre grand regret".

    Le Vatican n'est pas moins intéressé au projet, comme, d'ailleurs, une série d'administrations russes, notamment l'Agence fédérale de la culture et du cinéma. De son côté, l'Agence fédérale de la presse et des communications de masse soutient "tous les projets laïcs fondés sur la vision des choses orthodoxe qui a engendré la culture russe", comme le déclarait, en novembre, le directeur de l'agence Mikhaïl Seslavinski. Selon lui, les émissions et les films de ce type sont "socialement importants", donc prioritaires. La télévision compte ainsi pas mal de ces projets. S'y ajoutent le festival international des émissions de radio et de télévision "Radonej" et le festival international des médias orthodoxes "La Foi et le Verbe".

    "Pèlerinage dans la Ville éternelle" s'annonce donc comme un projet prometteur et ambitieux. Avant d'être présenté au public, il sera évalué par des représentants de l'Église orthodoxe russe et du Vatican. S'il satisfait ou non les attentes politiques, on le saura avant Noël de l'année prochaine, date à laquelle il doit sortir sur les écrans.

    Lire aussi:

    L’ambassadeur d’Ukraine convoqué au Vatican: Kiev dément
    Assad reconnaît la contribution des églises chrétiennes au maintien de l’unité syrienne
    Vladimir Poutine rend hommage aux reliques de Saint Nicolas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik