Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    L'infrastructure des Kouriles sera développée

    Opinion
    URL courte
    0 2 0 0

    Par Alexandre Iourov, commentateur politique de RIA Novosti. Les îles Kouriles figurent parmi les plus beaux sites au monde: hautes montagnes, immensités maritimes et premiers rayons solaires annonçant le jour nouveau.

    Cependant, ces territoires insulaires sont longtemps restés très peu peuplés. La Russie les considérait surtout comme des avant-postes frontaliers avec toutes les conséquences qui en découlaient.

    L'industrie locale y était quasi inexistante. Cependant aujourd'hui la situation commence à changer. Alors que l'année 2005 touchait à sa fin le gouvernement russe a entériné la conception du programme fédéral de développement de cette région.

    Les problèmes socio-économiques des îles Kouriles contrastent fortement avec la situation dans l'archipel nippon voisin. L'existence actuelle des insulaires russes est pauvre et primitive. L'industrie halieutique locale, base potentielle de l'économie de toute la région, est gangrenée par le braconnage et fonctionne à perte.

    L'automne dernier, le gouverneur de la région de Sakhaline, Ivan Malakhov, a déclaré au cours d'une réunion gouvernementale consacrée au développement des îles Kouriles que les pêcheurs kouriliens désertent leurs ports d'attache parce qu'ils savent y être attendus par toutes sortes de contrôleurs. Ils préfèrent écouler leur poisson au Japon.

    En attendant, les réserves d'espèces rares de ressources biologiques fondent comme neige au soleil. Si bien que maintenant le problème de la survie est posé dans les Kouriles. Sur les 153 mesures prévues dans le précédent programme de développement de cette région pour 1994-2005, pas plus d'un tiers a été réalisé.

    Le ministre de la Défense, Sergueï Ivanov, lui aussi avait donné une estimation de la situation dans les Kouriles. La piste de l'aérodrome d'Itouroup (une des îles de l'archipel des Kouriles) a été construite voici plus de 60 ans, et uniquement pour le décollage. Il n'était pas question que des avions s'y posent. L'île ne possède pas de quai digne de ce nom, "le chargement des navires ancrés dans la rade est toujours débarqué au moyen de chaloupes.

    Il est patent que le problème des Kouriles revêt un caractère systémique. C'est d'ailleurs ce qui est mentionné dans le document élaboré. Aussi le gouvernement propose-t-il de régler le problème de manière systématisée. Les trois grands volets choisis sont la sphère sociale ainsi que les secteurs énergie et transport.

    Les services à vocation sociale et domestique dont bénéficiera la population autochtone ne seront pas inférieurs au standard moyen en Russie.

    Le futur programme sera réalisé en deux étapes. La première (2007-2010) prévoit la création et le développement des transports, de l'infrastructure et du secteur social des îles Kouriles. Un réseau d'entreprises spécialisées dans la reproduction des bioressources aquatiques sera également mis en place. D'autre part, pour doper le secteur pêche des Kouriles il est prévu de créer des conditions économiques particulières propices à un développement rapide de la pêche côtière et la pisciculture.

    A l'étape suivante de la réalisation du programme fédéral (2011-2015)des investissements privés viendront s'ajouter aux sources publiques de financement. A cette étape, les entreprises halieutiques spécialisées dans la reproduction des bioressources aquatiques connaîtront un développement intensif. Une augmentation du rendement en ce qui concerne les prises et la transformation devrait s'ensuivre.

    Pour cette même période le programme gouvernemental envisage aussi la création dans les Kouriles d'entreprises inédites pour la région. L'un des objectifs du programme fédéral consiste à diversifier l'économie, aussi les îles doivent-elles être dotées de laboratoires biopharmaceutiques, qui transformeront des ressources biologiques aquatiques jusqu'ici inutilisées. Les îles connaîtront également une première, à savoir la création d'un secteur touristique. L'implantation d'une industrie minière est également programmée.

    Selon les estimations, la réalisation du nouveau programme devrait se traduire par un doublement du rendement de l'industrie halieutique des Kouriles, les indices financiers progressant de deux fois et demie. Les nouveaux établissements piscicoles spécialisés dans la reproduction des salmonidés seront en mesure de multiplier par deux les ressources de la région.

    La réalisation du programme devrait aboutir à une réduction de moitié du coût de l'électricité et de l'énergie thermique (pour la population et l'industrie des îles Kouriles) et une augmentation de 30% de la production de courant. En outre, la création d'un réseau routier et d'une infrastructure de transports maritimes et aériens permettra d'accroître de plus de deux fois le trafic-passagers et marchandises.

    Cela dit, le programme ne vise pas uniquement le règlement des problèmes économiques des îles. Les fonds dégagés pour réaliser le Programme fédéral finalisé serviront aussi à financer des mesures liées à la protection des bioressources aquatiques dans la région des îles Kouriles, à mieux équiper les structures chargées de combattre le braconnage.

    Le programme sera financé à hauteur de 25,5 milliards de roubles (plus de 900 millions de dollars) répartis ainsi: budget fédéral, 15,9 milliards de roubles, budget de la région de Sakhaline, 1,01 milliard, budgets locaux, 615 millions de roubles, sources non budgétées, 7,9 milliards de roubles. Selon le ministre russe du Développement économique et du Commerce, Guerman Gref, grâce à ce programme les îles Kouriles deviendront une région financièrement équilibrée.

    Lire aussi:

    Une mission d’affaires japonaise visite les Kouriles pour la première fois
    Poutine: Moscou et Tokyo pourraient travailler ensemble sur les îles Kouriles
    Shinzo Abe à Moscou, traité de paix russo-japonais en vue?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik