Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    Le titane russe conquiert le ciel

    Opinion
    URL courte
    0 0 0

    A l'heure actuelle, le consortium VSMPO-AVISMA est le principal fournisseur de pièces en alliage de titane pour des sociétés aussi réputées que Boeing, Airbus, Embraer, Goodrich, Snecma Moteurs, Rolls Royce, Pratt & Whitney et d'autres encore.

    Par Vladimir Kalinine

    En juillet dernier, l'avionneur américain Boeing a présenté sa dernière création: le long-courrier B787 Dreamliner. Inutile de dire que les plus grandes compagnies aériennes du monde ont immédiatement décidé d'acquérir cette merveille technologique. Néanmoins, la priorité d'acquisition sera accordée aux Russes. Et c'est logique, car comme l'a déclaré le concepteur général du Dreamliner, Jim Morris, les principaux éléments de l'avion avaient été étudiés au centre ouvert par Boeing à Moscou. Selon M. Morris, des ingénieurs russes avaient conçu la partie avant du fuselage, les pylônes d'accrochage des moteurs, le bord d'attaque des ailes, les volets de bord d'attaque et les éléments en titan du train d'atterrissage. Il est à noter que ces éléments ont été fournis par la société russe VSMPO-AVISMA. Rappelons que la part des pièces et ensembles en titane dans la structure de l'avion atteint 20%.

    Tous les pays industrialisés sont loin de maîtriser la production et l'usinage du titane: le métal à la fois le plus léger et le plus dur du monde. La chose la plus difficile est d'assurer un degré élevé de pureté, car les corps étrangers, aussi infimes soient-ils, rendent ce métal très fragile. Le premier lingot de titane industriel a fait son apparition en 1948 aux Etats-Unis. Et bien que, au départ, les métallurgistes russes aient pris du retard sur leurs collègues américains, ils ont très vite rattrapé leur handicap. A l'heure actuelle, la Russie et les Etats-Unis sont partenaires dans les constructions aéronautiques. Ce partenariat est devenu possible grâce aux techniques de pointes développées par les spécialistes russes en matière d'usinage des pièces en alliages de titane. Et un mérite immense en revient au consortium VSMPO-AVISMA.

    Cette société a été fondée dans l'Oural, sur la base de l'usine métallurgique de Verkhnyaya Salda, le plus grand fournisseur mondial et pratiquement l'unique fabricant russe de titane.

    Le premier lingot de titane a été fondu à Verkhnyaya Salda en 1957, mais dès la fin des années 1970, l'usine est devenue l'un des plus grands producteurs mondial de lingots et de profilés en alliage de titane. A la fin des années 1980, la Russie est venue se placer en tête de liste des fournisseurs mondiaux de ce métal. A cette époque le groupe VSMPO a pris place parmi les entreprises les mieux outillées du complexe militaro-industriel russe.

    Le groupe VSMPO est devenu le principal fournisseur de métal pour la plupart des projets aérospatiaux: les avions commerciaux Tu-154, Tu-204, Il-86, Il-96 et An-124, les hélicoptères de la famille Mi, les avions militaires des gammes Su, MIG et Tu. Après avoir conquis le ciel, le titane est allé dans l'Espace. Il a fait partie des matériaux qui ont servi à construire le lanceur "Energia", la navette "Bouran" et le complexe spatial "Soyouz-Apollo". Il a été utilisé dans la construction de sous-marins et d'autres matériels de guerre.

    A l'heure actuelle, le consortium VSMPO-AVISMA est le principal fournisseur de pièces en alliage de titane pour des sociétés aussi réputées que Boeing, Airbus, Embraer, Goodrich, Snecma Moteurs, Rolls Royce, Pratt & Whitney et d'autres encore. Le consortium livre également du titane à des entreprises d'autres secteurs de l'industrie: constructions mécaniques pour l'industrie chimique, production d'énergie, dont l'énergie nucléaire, fabrication d'implants chirurgicaux.

    Sur le marché russe, VSMPO-AVISMA couvre entièrement les besoins des entreprises aéronautiques, d'armements et de constructions mécaniques en produits à base de titane. Le consortium reste depuis longtemps le partenaire fiable de plus de 1.000 sociétés en Russie et ailleurs, dont Sukhoï, JSC KNAAPO, IRKOUT, Aviant, UMPO, Salut, Saturne, PMZ, Motor Sich et d'autres encore.

    Le consortium VSMPO-AVISMA est certifié par presque tous les producteurs mondiaux de matériels aérospatiaux. C'est la seule société russe à posséder plus de 250 certificats internationaux de qualité.

    Le consortium russe est l'unique fournisseur étranger de titane retenu par Boeing pour son projet B787 Dreamliner. Pour la première fois dans l'histoire des constructions aéronautiques américaines, l'alliage de titane utilisé dans cet avion a été créé à l'extérieur des Etats-Unis. Il s'agit du VST 5553, alliage extradur conçu par les ingénieurs de Verkhnyaya Salda qui sert à fabriquer des dizaines de types de pièces embouties.

    Enfin, VSMPO-AVISMA est aussi le principal fournisseur de titane pour le principal rival de Boeing: le géant aéronautique européen Airbus. Son long-courrier lourd de 420 tonnes, l'A380, se pose sur un train d'atterrissage dont la poutre horizontale en titane est la plus longue du monde, fabriquée par emboutissage à l'usine ouralienne. Aucune autre entreprise n'est en mesure de fournir des pièces de telles dimensions. Leur qualité est assurée par le fait qu'elles sont fabriquées à l'aide du matériel de forgeage le plus puissant et le plus performant du monde. En 2007, un nouveau projet sera lancé par Airbus: l'avion A350, pour lequel les métallurgistes de Verkhnyaya Salda fourniront des pièces embouties.

    Conçu par la société Avions Civils Sukhoï, le moyen-courrier Superjet 100 est appelé, non sans raisons, l'espoir de l'industrie aéronautique russe. C'est le premier appareil de cette classe créé au XXIe siècle. Sa teneur en titane est assez faible. Il n'en reste pas moins que ce métal est présent dans les structures les plus importantes du jet régional russe. Inutile de dire qu'il provient de l'usine de Verkhnyaya Salda.

    Aujourd'hui, le consortium ouralien participe à presque tous les projets aéronautiques mondiaux.

    Sa production, qui constitue une partie intégrante d'aéronefs modernes, est présentée au salon aérospatial MAKS-2007 à Joukovski (aux environs de Moscou).

    Tiré de la revue "Nezavissimoïé voïennoïé obozrénié", numéro du 19 août 2007 (publication abrégée).

    Les opinions exprimées dans cet article sont laissées à la stricte responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Boeing et Airbus dépendent de livraisons de titane russe
    Le plus grand satellite de Saturne ressemble plus à Mars qu’à la Terre
    Des chercheurs russes mettent au point un alliage de métaux aussi souple qu'un os humain
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik