Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    La culture russe dans tous ses états

    Opinion
    URL courte
    0 0 0

    Arts plastiques/ cinéma/ livres/ concerts/ opéra

    Arts plastiques

    La Galerie Tretiakov débute sa nouvelle saison avec une exposition intitulée "Voyage en Italie" et consacrée à Fiodor Matveev, fondateur de l'école russe des paysages. En 1779, à la fin de ses études académiques, Matveev partit pour l'Italie et devint le premier peintre russe à être reconnu en Europe (mais considéré comme archaïque), tandis qu'il fut rapidement oublié en Russie. Cette exposition sera ouverte jusqu'au 26 octobre.

    Du 1er au 21 septembre, la galerie moscovite pop/off/art expose une vingtaine d'oeuvres d'artistes russes provenant des collections privées de huit jeunes galeristes et collectionneurs russes.

    H2O, exposition en plein air d'art contemporain sur le thème de l'eau, s'est ouverte à Saint-Pétersbourg le 1er septembre. Elle présente les oeuvres (interactives, sculptures, vidéos et installations sonores) de huit artistes de Russie et d'Europe du Nord.

    Au mois de février, le Garage, Centre pour la culture contemporaine (CCC Moscou), accueillera la collection François Pinault. Ce nouveau centre, créé par Daria Joukova, jeune styliste de 26 ans, sera officiellement inauguré le 16 septembre. La première manifestation sera consacrée à Ilia Kabakov. Né en 1933 en Ukraine, cet artiste conceptuel russe a quitté Moscou à la fin des années 80 pour s'installer à Long Island. Le CCC Moscou Garage est installé dans d'anciens dépôts de bus (d'une surface de 7.900 m2), construits en 1927 par les architectes constructivistes Konstantin Melnikov et Vladimir Choukhov.

    Dans le cadre d'une exposition du plasticien belge Wim Delvoye (le 19 septembre à la galerie Diehl+Gallery,), une église gothique de 5 mètres de haut, en acier inoxydable, sera notamment présentée au public.

    Le IIIe Festival international des sculptures de jardin, intitulé "Les légendes du Nord", s'est déroulé à Salekhard, du 28 août au 5 septembre. Quinze artistes, parmi lesquels des Suisses et des Canadiens, ont réalisé des sculptures en bois sous les yeux du public.

    Cinéma

    La VIe édition du festival de cinéma russe Première moscovite a ouvert ses portes le 27 août. Plusieurs programmes sont à l'affiche: longs métrages, courts métrages d'animation, cinéma pour enfants, Art-linia, Panorama eurasiatique (pays de l'ex-URSS) ainsi qu'une rétrospective des classiques des 100 ans du cinéma russe. Les spectateurs pourront voir Les oiseaux du paradis (Roman Balaïan) en ouverture et Caboche de pierre (Filipp Iankovski) en fermeture, le 15 septembre. Le Grand prix sera décerné, comme traditionnellement, par les spectateurs.

    Le VIIe Festival international du film vidéo a eu lieu à Kansk (territoire de Krasnoïarsk), du 1er au 7 septembre. Une centaine de courts métrages étaient en compétition. Le festival a été inauguré par L'homme à la caméra de Dziga Vertov, un film muet qui symbolise l'unité des avant-gardistes et des masses laborieuses, caractéristique du début du XXe siècle.

    Le VIIIe Festival international du documentaire Flahertiana a lieu à Perm, du 5 au 11 septembre. 26 pays y présentent 80 films. Le festival, placé sous la présidence du réalisateur britannique Pavel Pawlikowski, décernera le Grand prix doté de 10.000 dollars et deux prix (long métrage et court métrage) de 3.000 dollars chacun.

    Six équipes de cinéastes effectuent actuellement un voyage en train de Moscou à Vladivostok dans le cadre d'une master-classe intitulée "Le ciné-train: un atelier sur rails". Dix-huit jeunes cinéastes ont été sélectionnés pour tourner six documentaires sur le thème "Où se trouve la frontière de l'Europe?", qui seront présentés au VIe festival international "Méridiens du Pacifique" (Vladivostok, 13-19 septembre). Pour Nikita Soutyrine, le producteur, l'idée est de renouer avec la tradition du documentaire soviétique d'avant-garde des années 30. Parmi les cinéastes, qui viennent de différents pays dont les Pays-Bas, la Pologne, l'Allemagne et la Grande-Bretagne, on compte quatre Russes (un réalisateur, un opérateur et deux monteurs). Rappelons que le Ciné-train d'Alexandre Medvedkine sillonna le pays de 1932 à 1934, en filmant le matin avant de présenter le soir même le travail accompli.

    Le XVIIe Kinochoc, festival du cinéma des pays de la CEI, de la Lettonie, de la Lituanie et de l'Estonie, aura lieu à Anapa (territoire de Krasnodar), du 12 au 21 septembre. Des compétitions seront organisées dans cinq catégories: longs métrages, courts métrages, format vidéo et numérique, téléfilms et films pour enfants. Dans la catégorie des longs métrages, la Russie sera représentée par trois films: La Revue (Sergueï Loznitsa), La Saison des brouillards (Anna Tchernakova) et La Bouilloire (Tatiana Firsova).

    Ksenia Rappoport a été choisie pour présider les cérémonies d'ouverture et de fermeture du 65e Festival du film de Venise. L'actrice russe a reçu en 2007 le prix David di Donatello de la meilleure actrice pour son rôle dans le film italien La Sconosciuta (L'Inconnue) de Giuseppe Tornatore.

    La Russie présente trois films au Festival international du film de Toronto (4-13 septembre): Fantôme de Karen Oganessian, Baksy de Gouka Omarova et Tulpan de Sergueï Dvortsevoï.

    Des films essentiellement consacrés à la mode seront projetés lors de la Semaine russe de la Mode (RFW, 28 octobre-4 novembre).

    Il existe à l'heure actuelle une quarantaine de studios de cinéma en Russie, dont Mosfilm, les Studios Gorki et Lenfilm, ainsi qu'une bonne trentaine de studios régionaux. Les films russes représentent 30% des recettes totales. Selon un sondage réalisé à la fin du mois d'août, 54% des personnes interrogées ne vont pratiquement jamais au cinéma. Les raisons le plus souvent invoquées sont: l'absence de salles à proximité (26%), le manque de temps (23%) et le prix des billets (20%).

    Littérature

    A l'occasion du 100e anniversaire du futurisme, la Bibliothèque d'Etat expose des éditions rares datant des années 1913-1931. Parmi les 70 ouvrages présentés, citons notamment ceux de David Bourliouk, Vladimir Maïakovski, Kazimir Malevitch et Igor Severianine.

    L'Ukraine a été l'invité d'honneur de la XXIe Foire-exposition internationale du livre de Moscou (3-8 septembre). Les maisons d'édition ukrainiennes ont présenté plus de 4.000 titres et une quinzaine d'écrivains de ce pays étaient présents. Les organisateurs, qui ont reçu des demandes provenant de 82 pays, attendaient quelque 2.500 participants et 300.000 visiteurs. Dans le cadre de cette manifestation, une exposition et une table ronde ont été consacrées à Alexandre Soljenitsyne, décédé cet été. L'exposition se déplacera ensuite à la Foire du livre de Francfort, puis à celle de Sofia.

    La Russie édite chaque année quelque 110.000 titres, ce qui la place au 4e rang mondial. Mais la plupart des titres ont un tirage inférieur à 5.000 exemplaires.

    Musique

    Le pianiste Denis Matsouev a donné un concert, le 5 septembre à Moscou, accompagné par deux orchestres simultanément: la Philharmonie de Moscou et l'Orchestre symphonique académique de la ville d'Omsk. Une alliance entre ces deux orchestres avait déjà eu lieu au mois de février, lors du festival de musique contemporaine d'Omsk. Les auditeurs ont pu entendre, cette fois, la Marche slave et l'Ouverture 1812 de Tchaïkovski, ainsi qu'une rhapsodie de Rachmaninov.

    Photographie

    Kirill Zatroutine expose à Syktyvkar (République des Komis), du 1er au 14 septembre, une cinquantaine de portraits d'hommes politiques régionaux photographiés sous un angle comique ou curieux. Ce jeune photographe (26 ans) a fait ses débuts en qualité de reporter pour un journal local. Ses clichés, souvent repris par la presse, ont fréquemment suscité l'ire des fonctionnaires peu enclins à sourire du regard que le photographe a pu porter. S'il aime la provocation et saisir les attitudes peu flatteuses, il se plaît également à photographier la nature et les paysages urbains.

    Théâtre

    L'Atelier Piotr Fomenko a inauguré sa nouvelle saison en annonçant des tournées en Russie et à l'étranger, notamment à Marseille où il présentera, au printemps, Le conseiller titulaire (d'après le Journal d'un fou de Gogol). Cette saison, l'Atelier Fomenko accueillera également de nombreux invités étrangers.

    Le théâtre moscovite Ecole de la pièce contemporaine moderne (fondé en 1989) a ouvert sa 20e saison avec La Mouette, véritable opérette (d'après Tchekhov). Cette saison, a annoncé son directeur Iossif Raïkhelgaouz, a de quoi "étonner, épater voire même choquer". Fin septembre, le metteur en scène ukrainien Andrei Joldak présentera Moscou, Psycho, qui évoque le mythe de Médée et ses multiples interprétations. Ivan Vyrypaev prépare un spectacle sur la parole qui surgit spontanément dans le "vide". Au printemps, on pourra apprécier une version musicale du Malheur d'avoir trop d'esprit de Griboïedov. Ce sera ensuite le tour de Roméo et Juliette, projet franco-russe réalisé avec le théâtre d'Annecy (Bonlieu Scène nationale). La première de ce spectacle, dans lequel les artistes parlent chacun dans leur langue, aura lieu en France.

    Des marionnettistes de sept pays se retrouveront à Ekaterinbourg, du 12 au 16 septembre, pour le festival Petrouchka le Grand. Vingt-deux spectacles, pour enfants et pour adultes, seront présentés, des séminaires à thème seront organisés, dont un portant sur les masques dans le théâtre antique japonais.

    Concerts

    Le IIIe Festival international NuNote Lounge Fest a réuni le 30 août les amateurs de jazz contemporain sur le site du musée d'Arkhangelskoïe. Parmi les groupes invités, citons, en plus du groupe russe Bigoudi: Mezzoforte et Gus Gus (Islande), Pauline London (Italie), Bonobo (Grande-Bretagne) et Kurt Maloo (Allemagne).

    Le groupe de rock islandais Sigur Ros a donné pour la première fois un concert à Moscou le 27 août, dans le cadre d'une tournée pour la promotion de son nouvel album intitulé Med sud i eyrum vid spilum endalaust.

    Dans le cadre de la tournée qu'il effectue en Europe orientale et dans les pays Baltes, le Keith Emerson Band s'est produit à Moscou (26 août), Kazan (30 août) et Saint-Pétersbourg (2 septembre).

    Le groupe norvégien de black-metal Immortal s'est produit pour la première fois à Moscou (29 août) et à Saint-Pétersbourg (30 août).

    Patti Smith, la "marraine du punk", a participé au festival de musique "La création de la Paix" à Kazan, le 30 août, puis a donné un concert à Moscou le 2 septembre. La chanteuse américaine s'était déjà produite à Moscou en 2005 et son concert est resté dans les mémoires comme le meilleur concert de rock jamais donné en Russie.

    Le groupe de rock progressif britannique King Crimson, qui a lui aussi participé au Festival de Kazan (30 août) a donné pour la première fois un concert à Moscou le 3 septembre, mais sans son fondateur Robert Fripp.

    L'interprète de hip-hop et producteur américain Timbaland présentera son nouvel album Shock Value 2 le 10 novembre à Moscou dans le cadre du festival Moscow R&B Fest, que le chanteur a créé spécialement pour le public russe.

    Divers

    Le 30 août, à Perm, trois vieux films ont été présentés en plein air dans le cadre d'un projet intitulé: "Cinéma muet: musique en noir et blanc". La sonorisation des films - La Glace à trois faces (France, 1927), Tais-toi ma tristesse, tais-toi (Russie, 1918), Berlin, symphonie d'une grande ville (Allemagne, 1927) - a été confiée à trois groupes russes de musique électronique ou rock, respectivement: Ananas, Dos Buratinos et DJ Vaparone.

    Le festival de musique intitulé "La création de la Paix" (le mot russe "mir" signifie à la fois "paix" et "monde") a rassemblé près de 100.000 personnes à Kazan, le 30 août. Il a réuni des musiciens de dix-huit pays et de diverses confessions. Le festival a été inauguré par les représentants des cinq principales religions de la Russie (islam, orthodoxie, catholicisme, judaïsme et bouddhisme). Parmi les artistes russes présents, citons les groupes Machina vremeni et Akvarium, les chanteuses Zemfira et Inna Jelannaïa, ainsi que Iouri Bachmet.

    Un festival d'ethno musique a eu lieu à Moscou, le 31 août. Il a rassemblé des ensembles folkloriques et des groupes de rock de Russie et des autres pays de la CEI.

    Présence russe en France

    Le Festival de l'Art Russe 2008 a eu lieu à Cannes, du 19 au 27 août. Au programme, trois films (Paragraph 78 de Mikhaïl Khleborodov, L'Artiste de Stanislav Govoroukhine et 1612, Chronique de la période des troubles de Vladimir Khotinenko) mais aussi du théâtre, des chants et des danses, les arts du cirque, l'artisanat...

    La XIVe édition du Aye Aye Film Festival Nancy-Lorraine, rendez-vous privilégié des cinématographies est-européennes, s'est déroulé du 30 Août au 6 septembre. Une journée russe a été organisée, le 5 septembre, en partenariat avec l'ambassade de Russie en France, le centre Pouchkine de Nancy et l'Iconothèque Russe et Soviétique de Paris.

    L'opéra de Tchaïkovski Eugène Onéguine fait l'ouverture de la saison du Palais Garnier, du 6 au 16 septembre. Il s'agit d'une production du Bolchoï, donnée en langue russe. La direction musicale a été confiée à Alexandre Vedernikov, la mise en scène et les décors à Dmitri Tcherniakov. Le 10 septembre, le spectacle sera retransmis en direct sur la chaîne de télévision Koultoura. Eugène Onéguine, qui a déjà été présenté à Riga cette année, devrait également être donné à La Scala de Milan et au Japon.

    Gérard Mortier, directeur de l'Opéra national de Paris, a confié à Dmitri Tcherniakov la mise en scène, la création des décors et des costumes pour Macbeth (Verdi), nouvelle production qui sera donnée (en italien) à l'Opéra Garnier du 4 avril au 8 mai 2009. Il s'agit d'une coproduction avec l'Opéra de Novossibirsk. L'orchestre de l'Opéra national de Paris sera dirigé par Teodor Currentzis. Ce jeune chef d'orchestre grec (né en 1972) a fait ses études à Saint-Pétersbourg. Il est, entre autres, le directeur artistique de l'Opéra de Novossibirsk.

    Lire aussi:

    La musique militaire résonne au cœur de Moscou à l’occasion du festival Tour Spasskaïa
    À Moscou, les spectateurs russes conquis par le film sur l’Opéra de Paris
    La France décore le réalisateur russe Kirill Serebrennikov
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik