Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    La culture russe dans tous ses états

    Opinion
    URL courte
    0 0 0

    Arts plastiques/ cinéma/ littérature/ musique/ photographie/ théâtre/ concerts/ divers/ carnet/ présence russe en France

    Arts plastiques

    Le jury du prix Kandinsky a publié la short liste des candidats dans les trois catégories principales : Projet de l'année (Alexeï Beliaev-Guintovt, Dmitri Goutov et Boris Orlov), Jeune artiste de l'année (Anna Jeloud, Diana Matchoulina et Grigori Youchtchenko) et Media art (groupe PG, groupe Soupe bleue et Vladimir Logoutov). L'exposition, ouverte le 6 novembre, présente les 60 projets initialement sélectionnés. La remise des récompenses aura lieu le 9 décembre.

    Cinéma

    Le documentaire d'Andreï Nekrassov et Olga Konskaïa Litvinenko : Empoisonnement d'un ex agent du KGB (Titre original : Rébellion, l'affaire Litvinenko), dont la première avait été donnée au Festival de Cannes 2007, a été montré pour la première fois en Russie à l'occasion du deuxième anniversaire de sa mort. Le film raconte les quatre dernières années de vie de cet ancien officier du FSB décédé à Londres, le 23 novembre 2006. Andreï Nekrassov s'est fait connaître avec son film Méfiance, qui parle des explosions qui ont secoué des immeubles d'habitation à Moscou en 1999.

    Le cinéaste Timour Bekmambetov va produire le premier film russe à gros budget mettant en scène un "super-héros". Le tournage devrait commencer en décembre, la sortie du film étant prévue dans un an. L'Eclair noir racontera l'histoire d'un étudiant moscovite ordinaire devenant par hasard propriétaire d'une voiture d'occasion qui a la propriété de pouvoir voler. Le simple étudiant devient le protecteur de la ville, le mystérieux combattant du Mal. Le film sera réalisé par Alexandre Voïtinski, déjà connu comme réalisateur de films publicitaires et comme compositeur.

    Littérature

    Les éditions AST s'apprêtent à publier trois pièces (Avant le déluge, Mauvaises histoires de lit, Pub) des frères Oleg et Vladimir Presniakov. Toutes trois ont été jouées au théâtre mais étaient, jusqu'à ce jour, inédites en Russie. Les frères Presniakov sont des figures cultes de la vie théâtrale mondiale. Ils sont nés à Ekaterinbourg, où ils résident encore aujourd'hui. Après des études de lettres dans cette ville, ils fondent, en 1998, leur propre théâtre auquel ils donnent le nom de Kristina Orbakaïte. Ils y montent eux-mêmes leurs propres pièces. En 2002, Kirill Serebrennikov les fait découvrir à Moscou en montant Terrorisme, au théâtre d'art. Reconstitution, créée au festival d'Edimbourg en 2003, est mise en scène à Moscou, au festival du Masque d'Or 2005, par Kirill Serebrennikov également.

    Le jury de la 3e édition du Prix de littérature nationale Bolchaï Kniga (Grand Livre) a désigne ses trois lauréats le 25 novembre : Vladimir Makanine pour son roman Asan, Lioudmila Saraskina pour sa biographie d'Alexandre Soljenitsyne et Roustam Rakhmatoulline pour Deux Moscou ou la Métaphysique de la capitale. Les lauréats recevront respectivement 3 millions, 1,5 et 1 million de roubles.

    La 10e édition du Festival non/fiction se déroule à Moscou, du 26 au 30 novembre. Le livre pour enfants et adolescents y a son propre espace, où de nombreuses manifestations sont prévues. Cette année, la Finlande est l'invité d'honneur. 250 participants représentant 21 pays sont attendus.

    Musique

    C'est au conservatoire de Saint-Pétersbourg qu'a eu lieu, le 25 novembre, la première mondiale d'une œuvre de Mendelssohn et Ignaz Moscheles : le Duo concertant sur le thème de La Precioza (Carl Maria von Weber), pour 2 pianos et orchestre. Ce manuscrit inédit de 1833 est détenu par le conservatoire de Saint-Pétersbourg. Le fils d'Ignaz Moscheles l'avait offert, en 1889, à Anton Rubinstein qui, deux ans plus tard, en faisait don au conservatoire.

    Photographie

    La Maison de la photographie de Moscou a ouvert, le 26 novembre, une exposition dédiée à la vie d'Alexandre Soljenitsyne et à son époque. Les photographies proviennent de sa propre collection, des archives d'Etat, des archives familiales de l'écrivain et de collections privées.

    Théâtre

    Le théâtre Maly de Saint-Pétersbourg, que dirige Lev Dodine, a achevé sa tournée à Moscou par la Première mondiale de Long voyage du jour à la nuit, pièce autobiographique d'Eugène O'Neill.

    Le Théâtre Bouffe de Saint-Pétersbourg fête cette année ces 25 ans d'existence. Sa troupe est la seule à maintenir la tradition des Bouffes, qui existait à Saint-Pétersbourg depuis 1870. Dans sa conception russe, le théâtre Bouffe allie musique, danse, drame, clownerie et excentricité. Les Bouffes de Saint-Pétersbourg ont connu une seconde naissance en 1983, grâce à Isaac Chtolbant, acteur et professeur.

    Concerts

    Le groupe de reggae de l'Oural Estestvennyi zagar (bronzage naturel) a présenté, le 26 novembre à Moscou, son nouvel album Solnetchnaïa radiatsia (Radiation solaire). Le groupe EZ s'est formé il y a cinq ans, dans la région de Tcheliabinsk. Deux ans plus tard, la radio le faisait découvrir au grand public.

    Le groupe de gipsy punk américain Gogol Bordello a entamé une tournée internationale à Moscou, le 20 novembre. Le musicien américain Jesse Malin s'est produit en première partie du spectacle.

    Divers

    Le 6e Terem Festival de la musique du monde s'est ouvert le 22 novembre à Saint-Pétersbourg, avec un concert du groupe vocal bien connu Swingle Singers. Le 26 novembre, date anniversaire du Terem Quartet, cette formation a présenté en Première un projet commun avec le saxophoniste de jazz Igor Boutman. Le Terem Quartet a été fondé, en 1986, par des étudiants de la faculté des instruments populaires du Conservatoire de Saint-Pétersbourg. Depuis 1991, il a donné des concerts dans une vingtaine de pays, participe régulièrement au festival Womad (World of Music Arts and Dance). Depuis 2003, le Terem Quartet organise tous les ans son propre festival.

    Le musée du Pain de Saint-Pétersbourg présente une exposition intitulée "La cuisine pétersbourgeoise, hier et aujourd'hui", qui montre l'évolution de la confection et de la consommation des repas tout au long du XXe siècle.

    Un festival Kiberfest, alliant les technologies modernes et l'art vivant, a lieu à Moscou, du 25 au 30 novembre.

    Un monument au poète Ossip Mandelstam devrait être inauguré ce vendredi 28 septembre, au centre de Moscou. Né le 15 janvier 1891 à Varsovie, Ossip Mandelstam fut l'un des fondateurs de l'école acméiste. Il est l'auteur de plusieurs recueils, dont : Pierre, paru en 1912, Tristia (1922) et les Cahiers de Voronèj, son œuvre ultime. En novembre 1933, il compose un poème "Nous vivons, sourds au pays en dessous de nous..." qui lui vaut d'être arrêté une première fois en 1934. Il mourra en camp, le 27 décembre 1938 et sera réhabilité en 1987.

    Carnet

    Alexeï Batalov a fêté ses 80 ans le 20 novembre. Né en 1928 à Vladimir dans une famille de comédiens, il côtoie dès l'enfance des personnages tels que Anna Akhmatova, Ossip Mandelstam, Mikhaïl Zochtchenko, Boris Pasternak, Ilf et Petrov, Dmitri Chostakovitch et Mikhaïl Boulgakov. Il fait ses études à l'Ecole de cinéma Nemirovitch-Dantchenko et, en 1953, intègre la troupe du MKhAT. Mais il est immédiatement pressenti pour un rôle au cinéma par Iossif Kheifits. En 1957, il joue dans le film de Mikhaïl Kalatozov, Quand passent les cigognes. Il se lance lui-même dans la réalisation avec Le Manteau de Gogol ; il réalisera par la suite deux autres films : Les Trois gros (1960), d'après le conte de Youri Olecha, et L'Idiot d'après Dostoïevski. Il a joué dans une quarantaine de films, dont Moscou ne croît pas aux larmes de Vladimir Menchov (1980, récompensé par un Oscar). Depuis 1975, il enseigne à l'Ecole du cinéma.

    Présence russe en France

    La 16e édition du Festival du cinéma russe à Honfleur célèbre le centenaire du cinéma russe, du 26 au 30 novembre. Cette année, 36 films sont au programme, dont 23 longs métrages. Sept films sont en compétition : Vis et souviens-toi, d'Alexandre Prochkine, Champ sauvage, de Mikhail Kalatozishvili, Le Captif, d'Alexeï Outchitel, Plus un, d'Oxana Bychkova, Shultes, de Bakour Bakouradze, Océan, de Mikhaïl Kosyrev-Nesterov, La Mouche de Vladimir Kott. Dans la catégorie "Documentaires", le festival rendra hommage à Alexandre Soljenitsyne. Dans le cadre de cette manifestation, un débat intitulé "100 ans, et après ?", sera consacré à la situation actuelle du cinéma russe. Il sera animé par Ulysse Gosset, journaliste à France 24. -0-

     

     

     

     

     

     

     

    Lire aussi:

    La France décore le réalisateur russe Kirill Serebrennikov
    «Faute d’amour» et d’autres nouveaux films russes à découvrir absolument
    À Moscou, les spectateurs russes conquis par le film sur l’Opéra de Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik