Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    Courrier des lecteurs Iffli, 2011-04-08 16:05

    Opinion
    URL courte
    0 0 0

    Champs pétroliers en Libye. Si la Russie et la Chine ont été assez imprévoyants pour ne pas opposer leur veto à l'intervention de l'ONU et de l'OTAN, ils n'ont qu'à en payer aujourd'hui les conséquences.

    Champs pétroliers en Libye. Si la Russie et la Chine ont été assez imprévoyants pour ne pas opposer leur veto à l'intervention de l'ONU et de l'OTAN, ils n'ont qu'à en payer aujourd'hui les conséquences.

    Lire aussi:

    Vers une adhésion en tant qu’État membre de la Palestine à l'Onu?
    Crise migratoire: l'UE paie pour les actions de l'Otan en Libye, selon Moscou
    Paris relance l'idée d'une réforme du droit de veto au CS de l'Onu en cas de génocide
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik