Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    Les particularités du LiveJournal "à la russe"

    Opinion
    URL courte
    0 10

    Lundi 25 juillet, le portail LiveJournal (LJ) était inaccessible pour une partie des utilisateurs dans le monde entier.

    Lundi 25 juillet, le portail LiveJournal (LJ) était inaccessible pour une partie des utilisateurs dans le monde entier. Ce n’est pas la première défaillance majeure dans le fonctionnement de LJ ces derniers mois. A chaque fois, cela provoque une réaction très active sur internet et dans la presse russe.

    Hyde Park de Russie

    Quelle est la raison de l’attention particulière accordée à LJ, étant donné qu’il existe plusieurs autres plateformes de blogs et réseaux sociaux très variés? Comparé, par exemple, à un géant tel que Facebook, dont l’auditoire dans le monde a dépassé 700 millions d’utilisateurs, les 30 millions de blogueurs de LJ paraissent trop insignifiants pour qu’on s’inquiète de leur sort. Les statistiques russes sont plus serrées : Facebook a dépassé 3 millions d’utilisateurs tandis que LJ compte plus de 2 millions d'usagers.

    La réponse est simple : en Russie, LJ est plus qu’un simple blog. Il s'est transformé en Hyde Park russe, où l'on débat activement sur tous les sujets, y compris sur les thèmes qu’il est impensable de voir abordés à la télévision. De plus, LJ est devenu la principale plateforme du "journalisme citoyen", qui a connu une grande expansion avec le développement d’internet et des technologies numériques.

    Contrairement aux réseaux sociaux, grâce à un mécanisme de commentaires bien construit, LiveJournal s’est avéré être l'outil parfait pour tenir des discussions publiques ouvertes en conciliant l’inconciliable : les discussions de comptoir et les débats devant un grand auditoire.

    La possibilité pour chaque internaute de devenir un journaliste actif a attiré avant tout des adultes et des personnes auto-suffisantes, convertissant LJ en un phénomène purement russe. Aujourd’hui, il est difficile de s’imaginer un personnage public ou politique sans sa propre page sur LJ. Les partis, les mouvements et les organisations y ont également leurs blogs.

    Le fondateur de LiveJournal, le programmeur américain Brad Fitzpatrick, ne pouvait pas s’imaginer en 1999 que sa création allait devenir en Russie un symbole de la société civile russe en substituant une télévision publique qui n’existe toujours pas.

    L’influence des blogueurs LJ sur le milieu informationnel russe s’est avérée si importante, que le public se pose périodiquement la question suivante : les blogueurs ne replaceront-ils pas à terme les journalistes professionnels?

    La brosse à dents ou le dentifrice

    Il n’existe pas d’avis unanime à ce sujet. Comme l’a déclaré à RIA Novosti le chef du conseil présidentiel pour le développement de la société civile et des droits de l’homme Mikhaïl Fedotov, "la blogosphère est un domaine d’expression libre, tandis que le journalisme est une activité professionnelle visant à informer le public".

    Coauteur de la loi sur les médias, Mikhaïl Fedotov estime que le premier ne pourra pas remplacer le second, car le propriétaire d’un compte LJ privé n’a pas besoin de recueillir des informations objectives.  "Le blogueur n’est pas obligé de nous informer sur la météo, les taux de change, les événements dans le gouvernement, le parlements et les tribunaux", estime M. Fedotov.

    Toutefois, il a souligné qu'il n’existait pas de mur infranchissable entre les médias et les utilisateurs de LJ. Selon Mikhaïl Fedotov, d’une part il existe des blogueurs qui remplissent les fonctions de journaliste, d’autre part de nombreux médias intègrent activement les blogs dans leurs sites.  "Ils se complètent parfaitement, mais ne se remplacent pas", a résumé M. Fedotov.

    Son avis est partagé par le membre de la Chambre civile et ancien présentateur télé Viatcheslav Glazytchev. Ce dernier a déclaré à RIA Novosti que, selon lui, les médias et les blogueurs de LJ  "peuvent coopérer, mais ne pourront jamais se substituer". Avant tout, en raison de tâches différentes.  "La responsabilité des informations écrites dans les blogs est forcément moindre", estime M. Glazytchev.

    L’un des fondateurs de l’internet russe, le blogueur et le journaliste Anton Nossik, propose de voir les blogs comme une sorte de travail dans les médias. Dans une interview accordée à RIA Novosti, il a fait remarquer qu’il ne connaissait aucun journaliste professionnel n'ayant pas son propre blog. Selon lui, comparer ces deux domaines revient à essayer de savoir ce qui est plus important pour l’homme – une brosse à dents ou le dentifrice. "La blogosphère est un outil pour tous. Pour ceux qui souhaitent diffuser l’information, la recevoir et pour ceux qui veulent gagner de l’argent dans le milieu des médias", estime M. Nossik.

    L’un des blogueurs russes les plus actifs, l’écrivain et le scénariste Oleg Kozyrev, estime à son tour qu’à l’heure actuelle les médias et la blogosphère sont en concurrence. Selon lui, les journalistes reprochent aux blogueurs leur manque de professionnalisme. "Il existe une fierté et une jalousie à leur égard", a déclaré Oleg Kozyrev à RIA Novosti. Il estime qu’à terme les deux "vivront heureux et en harmonie", car les blogs doivent aider les médias à trouver de nouveaux thèmes ou auteurs.

    Petr Tolstoï, responsable de l’émission d’information Vremia, estime que les deux ont des tâches complètement différentes. "Est-ce que les vélos vont remplacer les avions? Non. De la même manière, les blogs ne pourront jamais remplacer le journalisme. Mais les deux doivent exister", a-t-il déclaré à RIA Novosti.

    Défaillances techniques

    Au printemps 2011, LiveJournal a été inaccessible à plusieurs reprises. Comme l’ont expliqué les représentants de la société russe SUP, propriétaire de LJ, cela s’est produit suite à des attaques de hackers contre certains blogs populaires, toutefois les malfaiteurs n’ont pas été retrouvés. Les raisons d'une telle cyber-agression restent également inconnues.

    Les blogueurs et les journalistes évoquaient à l’époque deux versions. Selon la première, la raison était politique. Des inconnus auraient décidé de cette manière de diminuer l’importance de LJ en tant que principale plateforme indépendante de l’internet russe. La seconde raison serait économique. Cela aurait été fait afin d’obliger la direction de LJ à payer de l’argent afin que ce genre d’attaques ne se reproduise plus.

    Bien sûr, il faut activement lutter contre les criminels. Mais le fait est que LJ, hormis les hackers, est périodiquement  "désarçonné"  par de nombreuses défaillances techniques.

    Par exemple, en raison d’une coupure de courant à San Francisco, ou du déménagement des serveurs dans un nouveau centre de données, ou d’une surcharge des bases de données, etc. Les raisons pour lesquelles les blogueurs russes sont régulièrement irrités par l’inaccessibilité de leur site préféré sont innombrables. Et aujourd’hui, avant que la liaison avec LJ soit définitivement perdue, le système d’hébergement des photos de LiveJournal est tombé en panne.

    Cette fois encore, la défaillance n’est pas d’origine humaine. Comme l’a déclaré le site LiveJournal.ru, le service est momentanément indisponible en raison d’une défaillance technique au niveau des opérateurs de la liaison du centre de données, où sont situés les serveurs de LiveJournal.

    L’opinion de l’auteur ne coïncide pas forcément avec la position de la rédaction

    Lire aussi:

    Devenir millionnaire avec un blog vidéo? Les méthodes à suivre
    Oliver Stone doute que le Kremlin truque ses vidéos sur la Syrie
    Classement des youtubeurs français: que font là deux blogueurs russes?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik