Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    Courrier des lecteurs Markus, 2013-08-22 17:44

    Opinion
    URL courte
    0 0 0

    Attaque chimique de Damas: il doit s'agir d'une arme chimique de l'ancien arsenal de Saddam Hussein fournie par les sunnites irakiens et placée, pas tirée, mais placée dans la zone d'offensive de l'armée par les rebelles syriens de manière à ce qu'elle explose lors des pilonnages préalables à la progression de l'infanterie gouvernementale pour faire croire à un tir chimique des forces gouvernementales.

    Attaque chimique de Damas: il doit s'agir d'une arme chimique de l'ancien arsenal de Saddam Hussein fournie par les sunnites irakiens et placée, pas tirée, mais placée dans la zone d'offensive de l'armée par les rebelles syriens de manière à ce qu'elle explose lors des pilonnages préalables à la progression de l'infanterie gouvernementale pour faire croire à un tir chimique des forces gouvernementales.

    Lire aussi:

    Derniers arsenaux chimiques: quels pays n'y ont pas encore renoncés?
    Attaque à Khan Cheikhoun: Moscou dispose de preuves de la responsabilité des terroristes
    Attaque à Khan Cheikhoun: «Toutes les accusations contre Damas sont sans fondement»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik