Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    Gros titres de la presse russe du 4 février

    Opinion
    URL courte
    0 0 01

    Nezavissimaïa gazeta: Territoires palestiniens: l'Otan au lieu de l'occupation israélienne?

    La Palestine va être démilitarisée et les troupes israéliennes pourront rester en Cisjordanie et à Jérusalem-Est pendant cinq ans pour être ensuite remplacées par les forces de l'Otan, a déclaré le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas au journal New York Times. Abbas a précisé la composition de la mission militaire qui assurera la sécurité des territoires palestiniens et la durée de son mandat…(lire plus).

    Kommersant: Les sentiments anti-européens grandissent en Moldavie

    98,4% des Gagaouzes se sont prononcés en faveur de l'Union douanière Russie-Biélorussie-Kazakhstan. Même si ce vote n’a pas de valeur juridique, ses résultats pourraient causer de sérieux problèmes à Chisinau. Les experts considèrent ce référendum comme une grave menace à la politique des autorités centrales moldaves…(lire plus).

    Izvestia: Russie : les communistes veulent la peine de mort pour les terroristes

    En Russie, les députés communistes estiment que la réclusion à perpétuité n'est pas un châtiment suffisant pour les terroristes. Les députés des quatre fractions de la Douma ont soumis mi-janvier un projet de loi visant à durcir les peines pour exercice d'une activité terroriste, création d'une organisation terroriste et participation à celle-ci, organisation et financement d'attentats, enseignement de l'activité terroriste…(lire plus).


    Novye Izvestia: L’Arabie saoudite affiche ses ambitions nucléaires


    "Si l'Iran pouvait continuer à enrichir de l'uranium, les pays arabes devraient alors, eux aussi, avoir ce droit" a déclaré le prince saoudien Turki al-Fayçal dimanche soir à Munich. Les experts du Moyen-Orient devraient prendre aux sérieux les propos du prince, qui a coordonné la politique étrangère du pays au poste d'ambassadeur au Royaume-Uni et aux Etats-Unis…(lire plus).

    Lire aussi:

    La Palestine confirme la fin de sa coopération avec Israël en matière de sécurité
    «Pas de paix au Proche-Orient tant que le problème palestinien ne sera pas résolu»
    Trump recevra Abbas mercredi à la Maison-Blanche
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik