Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    Courrier des lecteurs Philippe, 2014-05-07 11:05

    Opinion
    URL courte
    0 1 0 0

    Journal suisse 20minutes du 05 mai 2014: "On m'a refoulée à cause de Vladimir Poutine" par Francesco Brienza. Une enseignante russe a vu sa candidature pour un job rejetée à cause du contexte tendu en Ukraine. Les explications de l’employeur et d’un avocat. En quatre ans de recherche d’emploi, Svetlana* a essuyé quantité de refus. Mais celui du week-end dernier lui laisse un goût particulièrement amer. Samedi, l’enseignante a reçu un e-mail étonnant, signé du directeur de l’institut de soutien scolaire de l’arc lémanique (ISSAL). Extraits: "Nous vous remercions de votre confiance, (...) mais notre philosophie ne nous permet pas d’embaucher des professeurs d’un pays qui provoque et attise une guerre civile et dont le président ment et ne respecte pas le droit. (...) En vous souhaitant bonne chance."

    Journal suisse 20minutes du 05 mai 2014: "On m'a refoulée à cause de Vladimir Poutine" par Francesco Brienza. Une enseignante russe a vu sa candidature pour un job rejetée à cause du contexte tendu en Ukraine. Les explications de l’employeur et d’un avocat.
    En quatre ans de recherche d’emploi, Svetlana* a essuyé quantité de refus. Mais celui du week-end dernier lui laisse un goût particulièrement amer. Samedi, l’enseignante a reçu un e-mail étonnant, signé du directeur de l’institut de soutien scolaire de l’arc lémanique (ISSAL). Extraits: "Nous vous remercions de votre confiance, (...) mais notre philosophie ne nous permet pas d’embaucher des professeurs d’un pays qui provoque et attise une guerre civile et dont le président ment et ne respecte pas le droit. (...) En vous souhaitant bonne chance."

    Lire aussi:

    Des étudiants suisses réclament plus de réfugiés dans les universités
    Éducation nationale : Blanquer va-t-il rapprocher les «déshérités des héritiers»?
    Vers une révolution conservatrice à l’Éducation nationale?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik