Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    Courrier des lecteurs Curson, 2014-09-01 09:50

    Opinion
    URL courte
    0 0 0

    M. Odin! M. Barnier! Il ne s'agit pas de coupe de football! Il s'agit de régime fasciste soutenu par les USA qui adopte une attitude discriminatoire vis-à-vis de sa population.

    M. Odin! M. Barnier! Il ne s'agit pas de coupe de football! Il s'agit de régime fasciste soutenu par les USA qui adopte une attitude discriminatoire vis-à-vis de sa population, en violation de la Convention Européenne des droits de l'homme et des Convention de Genève sur le droit de la guerre. De toute manière, si on admet que le Donbass a acquis son indépendance sur la base du référendum et sans que l'accord de Kiev soit requis, du moment que Kiev a levé  des armées (et non des forces de police) contre la population civile, alors, même s'il y a des troupes russes dans le Donbass, elle ne se trouvent pas juridiquement sur le territoire de l'Ukraine, mais sur celui du Donbass. Les troupes serbes s'étaient retirées du Kosovo, qui a acquis son indépendance exactement de la même manière. Toute attaque de l'Ukraine contre le Donbass est dès lors un cas de conflit international. A partir de là, le pays agressé est en droit de conclure des alliances pour sa défense avec qui bon lui semble. Kiev a beaucoup dépensé, pour la coupe de football. Elle a notamment construit un aéroport tout neuf à Donetsk. Or, les forces de Kiev l'on pratiquement détruit. C'est dire que Kiev  ne le considère plus comme appartenant à son patrimoine. A moins que les génies de Kiev persistent   vouloir se tirer des rafales dans les deux pieds...

    Lire aussi:

    Moscou espère pousser Kiev à respecter les accords de Minsk avec l’aide de Paris et Berlin
    Livraisons d’armes létales US et canadiennes à Kiev: Moscou révèle les conséquences
    Grande-Bretagne: un homme accusé de terrorisme pour avoir séjourné dans le Donbass
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik