Opinion

Les Etats-Unis poussent le Japon à réviser le bilan de la Seconde guerre mondiale

Opinion
URL courte
213
S'abonner

Le Japon et les Etats-Unis engagent le 8 octobre à Tokyo les consultations sur le raffermissement de la coopération militaire. Ils entendent autoriser d’ici fin 2014 les forces d’autodéfense du Japon à soutenir les opérations des Etats-Unis dans le monde entier, en particulier lorsqu’il ne s’agit pas d’une menace directe à la sécurité du Japon de part d’un Etat étranger.

Le Japon et les Etats-Unis engagent le 8 octobre à Tokyo les consultations sur le raffermissement de la coopération militaire. Ils entendent autoriser d’ici fin 2014 les forces d’autodéfense du Japon à soutenir les opérations des Etats-Unis dans le monde entier, en particulier lorsqu’il ne s’agit pas d’une menace directe à la sécurité du Japon de part d’un Etat étranger.

Il est interdit à l’issue de la Seconde guerre mondiale à l’agresseur écrasé d’employer les soldats au-delà des frontières du pays.

Cette clause est formulée dans la Constitution et on essaie maintenant de la réviser, estime l’expert de l’Institut d’Extrême-Orient de l’Académie des sciences de Russie Victor Pavliatenko:

Tokyo réinterprète aujourd’hui la Constitution ce qui fait penser à la révision du bilan de la Seconde guerre mondiale. Ce n’est pas un défi mais le bilan de la guerre est révisé depuis longtemps et non seulement dans ce contexte.

Le mécontentement du renforcement des tendances militaristes dans la politique de Tokyo prend de l’ampleur en Corée du Sud. Dans le même temps, Séoul qui est allié des Etats-Unis et du Japon doit obéir à tous les ordres dans le cadre de l’intégration des forces armées de ses deux alliés.
Le partenariat de Séoul et du Pékin dans la critique de la révision par le Japon du bilan de la Seconde guerre mondiale accentue la situation, ce qui irrite Tokyo.

La levée des restrictions aux actes des forces d’autodéfense du Japon provoquera une nouvelle vague de tension dans les relations avec la Chine, dit l’expert Victor Pavliatenko:

La Chine réagira le plus négativement possible. Toutes les démarches de la Chine en vue de renforcer le potentiel militaire, c’est la réponse aux pas du Japon dans cette voie. Ce n’est pas une réponse directe mais la Chine laisse dans certains cas entendre que ses actes sont liés aux provocations du Japon.

Les Etats-Unis provoquent eux aussi la Chine. Ils savent que Pékin ressent douloureusement tout ce qui est lié à la renaissance du militarisme au Japon. Néanmoins, ils poussent le Japon à réviser l’histoire d’après-guerre ou s’y montrent tolérants. Il est peu probable que Washington ait besoin du soutien des forces d’autodéfense du Japon dans telle ou telle partie du monde. Or, les Etats-Unis ont besoin d’invoquer de nouveaux arguments de leur présence militaire en Asie, notamment dans les îles japonaises. C’est pour ça qu’ils cherchent à confronter la Chine et le Japon.

La Voix de la Russie

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
L’homme et la femme les plus riches du monde sont Français, selon Forbes
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik