Ecoutez Radio Sputnik
    Statue de la Liberté, les Etats-Unis

    Les USA, pays le plus corrompu du G20

    CC BY-SA 2.0 / Ana Paula Hirama / Statue of Liberty
    Opinion
    URL courte
    Par
    78814
    S'abonner

    L’ONG Transparency International vient de publier son nouvel indice de perception de la corruption selon lequel les pays du G20 n’ont pas tenu leurs promesses en matière de lutte contre la corruption.

    La corruption n'est pas toujours l'apanage des pays peu développés et peu "civilisés". Transparency International a publié l'Indice de perception de la corruption pour le G20. Les experts ont étudié l'accessibilité de l'information sur les bénéficiaires dans les pays les plus influents du monde. Les résultats se sont avérés peu encourageants. "Les pays du G20 n'ont pas tenu leurs promesses dans le combat contre la corruption", lit-on dans le rapport.

    Le spécialiste du droit économique et avocat Henri Temple estime que la raison en est "la complicité des politiques ou le manque de courage avec les corrompus eux-mêmes". Les engagements qui ont été pris auprès du G20, poursuit l'expert, "étaient notamment de modifier les lois qui permettent le secret. Car la corruption est étroitement liée avec l'opacité". Or beaucoup de ces lois n'ont pas été modifiées, souligne M. Temple.

    Qui plus est, parmi les pays avec une transparence minimale, on retrouve deux puissances économiques, les USA et la Chine. Ces géants n'ont enregistré aucun progrès dans la lutte contre le fléau mondial qu'est la corruption. Leur degré de perception de la corruption est presque le plus bas. Selon Henri Temple, ce résultat est dû au fait que les USA aussi bien que la Chine "tolèrent ou encouragent ou même utilisent les paradis fiscaux".

    Mais la situation aux USA est pire qu'en Chine:

    "Pour ce qui est des USA c'est pire en quelque sorte…Vous arrivez avec une mallette de billets, vous faites une opération boursière, bancaire ou immobilière sans avoir justifié l'origine des fonds. Aux USA encore, chacun peut créer une banque sans (…) respecter les règles minimales d'une banque honnête", d'après M. Temple.

    L'expert a également attiré l'attention sur le fait que la Banque centrale américaine était une banque privée.

    "C'est elle qui est censée faire la police au sein d'établissements bancaires et elle ne le fait pas, indique-t-il. On a bien vu pendant le crash de 2008 les incroyables négligences ou complicités qu'il y avait entre la Réserve fédérale et les banques privées comme Goldman Sachs ou Lehman Brothers".

    Avec de telles pratiques chez eux, les Américains n'ont pas le droit de "venir au G20 jouer la partition de l'autorité morale", a conclu l'expert.

    Dans le classement dressé par Transparency International, la Russie est mieux placée que les USA. Elle se trouve dans le groupe représenté par l'Allemagne, le Japon et l'Arabie Saoudite avec un degré moyen de perception de la corruption. La France est à un niveau "assez élevé" alors que la Grande-Bretagne est en tête du classement des pays du G20 effectué selon l'efficacité de leurs mesures prises pour combattre la corruption.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Journal allemand: corruption en Ukraine, pas de changements
    Corruption en Chine: les fonctionnaires visitent des prisons
    Corruption: le français Alstom payera une amende record aux Etats-Unis
    Nicolas Sarkozy mis en examen pour corruption (médias)
    Tags:
    corruption, Transparency International, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik