Opinion
URL courte
474
S'abonner

Seulement deux jours après l’entrée en fonction de Donald Trump, Politico Magazine a publié un article du blogueur Karl Sharro qui s'attaque non seulement au choix légitime des Américains, mais aussi se moque de l'actualité moyen-orientale.

Le blogueur et satiriste d'origine libanaise Karl Sharro ne connaît pas de limite. N'importe quelle personnalité ou formation politique, n'importe quel événement social ou politique risque de devenir sa prochaine cible. Et le 22 janvier, le magazine Politico, édition réputée de Washington, a publié sa lettre adressée aux États-Unis dans laquelle le satiriste prend la parole au nom des peuples moyen-orientaux et se livre au « trolling professionnel » en fournissant des preuves que les États-Unis se transforment en pays arabe.

« Il est difficile de ne pas remarquer les nombreuses similitudes entre nos pays et le vôtre. De violentes manifestations lors de l'investiture, des querelles amères sur la taille des foules, des incursions du service de renseignement dans la sphère politique et la montée des extrémistes de droite, il semble que vous vous dirigez de plus en plus dans notre direction », déclare l'auteur de la lettre.

Reprenons la lettre depuis le début. Le satiriste qualifie le FBI de « Mukhabarat » américain à cause de son ingérence dans le processus électoral.« Comme vous le savez peut-être, cela a été une constante de notre politique », écrit-il, ne précisant pas toutefois le pays dont il s'agit et pire encore s'il met tous les pays arabes dans le même sac.

Mais c'est seulement la pointe de l'iceberg. L'auteur procède ensuite à une comparaison entre Donald Trump… et Saddam Hussein ! Vous ne voyez aucune ressemblance entre eux ? Normal, l'auteur est un as du trolling ! M. Sharro se déclare « un peu déçu » que le président n'ait pas de formation militaire, mais « il a rapidement réussi à remédier à cela en désignant un certain nombre de généraux à des postes de haut niveau au sein de l'administration. »

« Nous espérons qu'ils participeront aux réunions du Cabinet vêtus de leurs uniformes. Il y a quelque chose de rassurant sur le fait que le chef de la nation soit entouré de tenues militaires : il suffit de se rappeler de Saddam Hussein », poursuit-il.

Le magazine a même publié un drapeau alternatif suggéré par le blogueur dans lequel les « Stars and Stripes » traditionnels sont devenues rouges, noires et vertes, des couleurs fréquentes pour les drapeaux des pays moyen-orientaux.

Le satiriste accuse en outre les États-Unis de plagiat sur plusieurs points. Il écrit que les émeutes après l'investiture de M. Trump « avaient tous les ingrédients nécessaires d'une révolution arabe. » Puis, il dénonce l'ingérence d'autres pays dans la politique américaine, « avec les Russes déjà impliqués ». Plus encore, le blogueur a noté dans les reportages des correspondants de la BBC « un ton condescendant » à l'égard des Américains, comme c'est le cas avec les peuples du Moyen-Orient.

En conclusion, M. Sharro lance un avertissement aux États-Unis « avant qu'ils ne s'embarquent sur le chemin du conflit ».

« On nous a toujours dit qu'avoir un homme fort était la meilleure solution pour les pays arabes, sinon il y aurait du chaos. Peut-être le peuple américain n'est-il pas prêt pour la démocratie après tout. Soyons honnêtes, l'Amérique, vous ressemblez à un pays arabe maintenant », avertit le blogueur.

« Sincèrement, le Monde Arabe », écrit en guise de conclusion ce Libanais qui a abandonné son pays natal pour vivre à Londres.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Le Dalaï-lama appelle à un dialogue Poutine-Trump pour la paix dans le monde
Quelle sera la politique économique de Donald Trump?
Trump commence à liquider l'héritage de l'époque Obama
Qui sont ces quatre hommes qui ont battu à mort un sexagénaire pour une remarque?
Tags:
Politico, Donald Trump, Proche-Orient, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook