Opinion
URL courte
Par
11364
S'abonner

Voilà déjà dix ans que la fondation Polémia débusque avec humour les «fake news» des médias «mainstream». Les médias rééduquent plutôt qu’ils n’informent, estime Jean-Yves Le Gallou, Président de Polémia. Entretien.

La confiance envers les médias s’érode. Lentement, mais sûrement depuis plusieurs décennies: entre autres, seulement 38% de l’opinion ferait confiance aux médias télévisés en 2019, contre 65% en 1988 (étude Kantar/La Croix). En cause? Le traitement de l’information par les journalistes, et même un véritable «système de propagande», selon Jean-Yves Le Gallou.

Chaque année depuis dix ans, la Fondation Polémia que celui-ci dirige décerne les «Bobards d’or» aux journalistes attrapés en flagrant délit de désinformation. Une cérémonie caustique qui a été jusqu'à inspirer à Donald Trump ses «Fake News Awards». Entretien:

Lire aussi:

Cameroun: «La crise anglophone est entrée dans la phase que nous redoutions le plus»
Le Conseil constitutionnel, dernière chance pour sauver les terrasses du pass sanitaire
Face au «chantage» gouvernemental, ils préfèrent acheter un faux-vrai pass sanitaire par principe - témoignages
Pass sanitaire: «On n’avait pas connu une telle brutalisation du corps social depuis l’occupation allemande»
Tags:
désinformation, loi anti-fake news
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook