Opinion
URL courte
Par
11364
S'abonner

Voilà déjà dix ans que la fondation Polémia débusque avec humour les «fake news» des médias «mainstream». Les médias rééduquent plutôt qu’ils n’informent, estime Jean-Yves Le Gallou, Président de Polémia. Entretien.

La confiance envers les médias s’érode. Lentement, mais sûrement depuis plusieurs décennies: entre autres, seulement 38% de l’opinion ferait confiance aux médias télévisés en 2019, contre 65% en 1988 (étude Kantar/La Croix). En cause? Le traitement de l’information par les journalistes, et même un véritable «système de propagande», selon Jean-Yves Le Gallou.

Chaque année depuis dix ans, la Fondation Polémia que celui-ci dirige décerne les «Bobards d’or» aux journalistes attrapés en flagrant délit de désinformation. Une cérémonie caustique qui a été jusqu'à inspirer à Donald Trump ses «Fake News Awards». Entretien:

Lire aussi:

Ce ne sont pas les dinars libyens qui sont «faux» mais les dires des USA: Moscou réagit aux accusations de Washington
Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Tags:
loi anti-fake news, désinformation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook