Opinion
URL courte
Par
Présidentielle 2020 aux États-Unis (115)
5828345
S'abonner

Alors que les Présidentielles américaines se déroulent cette nuit du 3 novembre, Sputnik a reçu l’économiste et financier Charles Gave afin d’analyser le bilan économique de Donald Trump et ses chances de victoire. D’après l’expert, rien n’est joué et une victoire de Biden serait «une mauvaise nouvelle» pour l’Europe. Entretien-choc.

Une nuit d’élection pour l’Histoire. Ce 3 novembre, les Américains sont appelés aux urnes. Vont-ils reconduire Donald Trump à la Maison-Blanche? Rien n’est moins sûr à en croire les sondages, dont la majorité donne le ticket Démocrate Joe Biden – Kamala Harris gagnant.

Les adversaires de Donald Trump ont décidé d’appuyer là où ça fait mal: sa si critiquée manière de lutter contre le Covid-19. Le virus est déjà responsable de plus de 230.000 morts aux États-Unis. Mais pour l’économiste et financier Charles Gave, la stratégie des Démocrates est «extraordinairement faible», comme il l’a confié au micro de Sputnik:

«Elle a été de dire que Trump était très méchant et que tous les gens étaient morts du Covid aux États-Unis à cause de lui. On ne peut pas dire que la stratégie de Trump ait été un succès énorme, mais des gens meurent du Covid partout.»

D’après le président de l’Institut des Libertés, un think-tank libéral indépendant, les Démocrates «n’ont pas grand-chose à dire». Il faut dire qu’avant la crise du coronavirus, l’économie américaine se portait plutôt bien. Le chômage était historiquement bas à environ 3,5% en février et le pays avait dépassé 2% de croissance en 2019.

Trump vainqueur malgré les sondages?

Charles Gave pense que les Américains pourraient ne pas l’avoir oublié, notamment les minorités qui bénéficiaient de taux de chômage à des niveaux très bas avant la pandémie. «Cela peut jouer dans l’élection», lance l’économiste.

Sur plan extérieur, pour Charles Gave, «la plus mauvaise nouvelle pour l’Europe et de très loin serait que Biden soit élu». Le financier estime qu’une élection du candidat Démocrate pourrait faire peser un risque de dépréciation du dollar, ce qui serait selon lui catastrophique pour les exportations de plusieurs pays du Vieux Continent, dont la France. «Pensez par exemple à l’aéronautique, si le dollar s’effondre, vous achetez plus à Boeing qu’à Airbus», lance-t-il.

D’après son analyse, c’est plutôt Berlin qui aurait à craindre de la réélection de Donald Trump de par sa position de concurrente majeure des États-Unis sur la scène commerciale. «Si Trump est réélu, la prochaine grande attaque sera contre l’Allemagne», assure Charles Gave.

Pour le reste, l’économiste pense qu’en cas de réélection de Donald Trump, ce dernier ne changerait pas son fusil d’épaule en matière d’économie. C’est bien au niveau politique que le tremblement de terre pourrait avoir lieu, selon le spécialiste:

«Si par hasard Trump était élu, il va y avoir un nettoyage de l’“État profond” aux États-Unis qui va faire paraître le scandale du Watergate pour une plaisanterie.»

Et cela pourrait bien être le cas malgré les sondages, estime le président de l’Institut des Libertés:

«Partout où va Trump, vous avez plein de gens qui viennent le soutenir. Et partout où va Biden, qui est resté dans son sous-sol ainsi que sa colistière Kamala Harris, qui fait soi-disant campagne, il n’y a personne.»
Dossier:
Présidentielle 2020 aux États-Unis (115)

Lire aussi:

Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
Tags:
présidentielle américaine 2020, élection présidentielle, Joe Biden, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook