Ecoutez Radio Sputnik
    • Le village d’Oïmiakon (situé dans le nord-est de la république de Sakha, le long du fleuve Indiguirka) est le pôle du froid de l'hémisphère nord. Le 26 janvier 1926, une température de -71.2°C y a été enregistrée. La température moyenne en hiver y est de -40°C.
    • Arkaïm est un site archéologique situé dans la steppe au sud de l'Oural, dans la région de Tcheliabinsk, au nord de la frontière du Kazakhstan. Le site, découvert en 1987, est généralement daté du XXe siècle av. J.-C.
    • Dans la période entre août et septembre, les touristes qui se rendent dans la région d’Astrakhan (dans le Sud) peuvent admirer un spectacle impressionnant : des lotus s’épanouissant dans le delta de la Volga. C’est là que se trouvent les zones les plus vastes de floraison du lotus, qui se situent de surcroît le plus au Nord parmi les zones dans lesquelles se développe cette fleur.
    • La Russie est connue pour son climat froid. Les régions polaires russes attirent des touristes intrépides, invités à se familiariser avec la culture des peuples autochtones et à découvrir le monde animal de la région.
    • L’évènement de la Toungouska (une explosion survenue le 30 juin 1908 en Sibérie centrale) reste toujours un mystère. Différents voyages sont proposés à ceux qui s’intéressent à ce phénomène.
    • La visite des anciens camps du Goulag dans des villages du territoire de Perm permet aux voyageurs de percevoir les conditions dans lesquelles vivaient les « ennemis de l’Etat soviétique ».
    • La mine de diamants Mir (« paix »), située près de la ville de Mirny, en Iakoutie, est l’une des plus grandes au monde. Elle a une profondeur de 525 m et un diamètre de 1,2 km. L’extraction de diamants y a duré de 1957 à 2001.
    • L’Oural du Nord peut attirer, entre autres, les chasseurs de trésors. Des localités richissimes se trouvaient jadis dans cette région. Selon différentes légendes, d’importants trésors sont jusqu’ici cachés dans ses tréfonds.
    © RIA Novosti
    Le village d’Oïmiakon (situé dans le nord-est de la république de Sakha, le long du fleuve Indiguirka) est le pôle du froid de l'hémisphère nord. Le 26 janvier 1926, une température de -71.2°C y a été enregistrée. La température moyenne en hiver y est de -40°C.

    Lire aussi:

    Festival de luges fantaisistes SunnyFEST au Tatarstan
    La mer Morte: un paradis sur terre en train de disparaître
    Les villes russes: Novgorod-la-Grande
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Plus de photos

    • Du bonhomme gonflable à Superman: les déguisements des supporteurs lors du Mondial 2018
      Dernière mise à jour: 18:19 19.06.2018
      18:19 19.06.2018

      Du bonhomme gonflable à Superman: les déguisements des supporteurs lors du Mondial 2018

      Les équipes nationales ne sont pas les seules à être en compétition, les supporteurs avec leurs déguisements les plus improbables le sont aussi. Retrouvez des supporteurs de différents pays dans ce diaporama réalisé par Sputnik.

      18
    • Chine: des rizières transformées en tableaux géants
      Dernière mise à jour: 13:52 19.06.2018
      13:52 19.06.2018

      Chine: des rizières transformées en tableaux géants

      Tous les ans, les agriculteurs chinois transforment leurs rizières en tableaux géants dans le but d’attirer les touristes. Retrouvez les photos des rizières métamorphosées dans ce diaporama de Sputnik.

      10
    • Les meilleurs moments du match Mexique-Allemagne
      Dernière mise à jour: 15:41 18.06.2018
      15:41 18.06.2018

      Les meilleurs moments du match Mexique-Allemagne

      La Mexique a battu le 17 juin dernier l’équipe d’Allemagne (1:0) remportant ainsi sa première victoire de la Coupe du Monde de football 2018.

      Mondial 2018
      18
    • Une supportrice de l'équipe du Portugal avant le match Portugal-Espagne
      Dernière mise à jour: 22:35 17.06.2018
      22:35 17.06.2018

      Soutien chaleureux: les plus belles supportrices de la Coupe du Monde 2018

      La galerie de portraits des supportrices assistant à la Coupe du Monde 2018 frappe par sa diversité. Des femmes sont arrivées en Russie des quatre coins du monde: de différents pays européens, d’Amérique latine, mais aussi d’Arabie saoudite, où les femmes n’ont été autorisées à assister aux matchs que récemment.

      18