• La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
© AP Photo / Giannis Papanikos
Face à un retrait massif de liquidités, les autorités grecques ont décidé de fermer les banques jusqu'au 6 juillet.

Le 5 juillet, la Grèce organisera un référendum portant sur les exigences des créanciers.

Le 5 juillet, la Grèce organisera un référendum portant sur les exigences des créanciers. Les Grecs devront choisir: accepter l'ultimatum de la Troïka des créanciers — Commission européenne, Fonds monétaire international (FMI) et Banque centrale européenne (BCE) — et poursuivre la politique d'austérité antisociale, ou donner au gouvernement Tsipras carte blanche pour faire sortir le pays de la zone euro.

Dossier:
Situation économique en Grèce (112)

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
Banque centrale européenne (BCE), euro, référendum, Fonds monétaire international (FMI), Commission européenne, Alexis Tsipras, Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook

Plus de photos