• La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
  • La Grèce dans l’attente de son référendum
© AP Photo / Giannis Papanikos
Face à un retrait massif de liquidités, les autorités grecques ont décidé de fermer les banques jusqu'au 6 juillet.

Le 5 juillet, la Grèce organisera un référendum portant sur les exigences des créanciers.

Le 5 juillet, la Grèce organisera un référendum portant sur les exigences des créanciers. Les Grecs devront choisir: accepter l'ultimatum de la Troïka des créanciers — Commission européenne, Fonds monétaire international (FMI) et Banque centrale européenne (BCE) — et poursuivre la politique d'austérité antisociale, ou donner au gouvernement Tsipras carte blanche pour faire sortir le pays de la zone euro.

Dossier:
Situation économique en Grèce (112)

Lire aussi:

Le basketteur Kobe Bryant parmi les victimes d'un crash d'hélicoptère aux États-Unis - vidéos
Un chien intrépide attrape un serpent pour le projeter à travers un pré – vidéo
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Tags:
Banque centrale européenne (BCE), euro, référendum, Fonds monétaire international (FMI), Commission européenne, Alexis Tsipras, Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

Plus de photos