Ecoutez Radio Sputnik
    • La pluie d’étoiles filantes des Perséides
    • La pluie d’étoiles filantes des Perséides
    • La pluie d’étoiles filantes des Perséides
    • La pluie d’étoiles filantes des Perséides
    • La pluie d’étoiles filantes des Perséides
    • La pluie d’étoiles filantes des Perséides
    • La pluie d’étoiles filantes des Perséides
    • La pluie d’étoiles filantes des Perséides
    • La pluie d’étoiles filantes des Perséides
    • La pluie d’étoiles filantes des Perséides
    • La pluie d’étoiles filantes des Perséides
    • La pluie d’étoiles filantes des Perséides
    • La pluie d’étoiles filantes des Perséides
    • La pluie d’étoiles filantes des Perséides
    © REUTERS / Ognen Teofilovski
    Une fille dans un hamac regardant la Voie lactée au plus fort de la pluie d’étoiles filantes des Perséides, à Kozjak, en Macédoine, le 13 août 2018.

    Dans la nuit du 12 au 13 août, là où le ciel était dégagé, l’humanité a eu droit à un show époustouflant, la pluie d’étoiles filantes des Perséides, la plus forte de la saison.

    Les Perséides sont connues depuis près de deux mille ans et on en trouve la première trace écrite dans les annales d'histoire chinoises datant de l'an 36.

    Officiellement, on estime que c'est le mathématicien, astronome et météorologue belge Adolphe Quetelet qui a découvert la pluie météorique annuelle des Perséides. Il a annoncé l'existence de ce phénomène en août 1835.

     

    Lire aussi:

    La diplomatie polonaise assure avoir trouvé le moyen d’«effrayer la Russie»
    Un goéland avale un bébé requin vivant – vidéo
    Macron appelle les Français à se «réconcilier» et dénonce «l'esprit de résignation»
    Tags:
    ciel, étoile, Voie lactée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Plus de photos