Ecoutez Radio Sputnik
    Une fille avec le ruban de couleurs du drapeau russe

    L’idée de la démocratie souveraine attire

    © AFP 2019 Luca Bruno
    Points de vue
    URL courte
    Par
    6184
    S'abonner

    La démocratie souveraine est une notion qui a été admise en Russie à partir du début des années 2000. A savoir un système qui se base sur des fondements démocratiques, tout en tenant compte des traditions et cultures du pays. A cette époque, cette notion n’a pas échappé à la règle des vives critiques du mainstream.

    Mais tout change aujourd'hui. Et l'idée de la démocratie souveraine attira bien au-delà des frontières russes. En Amérique latine, plusieurs pays alliés de la Russie (du Brésil au Venezuela, de l'Argentine à la Bolivie, du Nicaragua à l'Equateur), partagent cette notion. Autre exemple, l'Inde, membre de l'alliance BRICS et grande puissance du continent asiatique, est considérée à juste titre comme la plus grande démocratie du monde. Et sa notion de la démocratie peut être aussi placée dans la notion de souveraineté, dans le sens que le modèle indien n'est pas calqué sur ceux qui souhaitent ardemment que cela soit le cas, à savoir les pays occidentaux, dont les élites considèrent que seule leur « vision des choses » est la bonne. A tort pour eux.

    Autre membre des BRICS et leader du continent africain, la République d'Afrique du Sud, s'inscrit lui aussi parfaitement dans cette lignée: depuis la fin du régime raciste d'apartheid, longtemps soutenu par les Occidentaux, l'Afrique du Sud a pris le cap sur un régime démocratique et qui respecte les traditions nationales du pays. En parlant de l'Afrique, une nouvelle notion commence à voir le jour, celle de l'Africratie. Une approche nouvelle, développée par l'activiste politique souverainiste et panafricaniste camerounais Thierry Mbepgue, que nous avons déjà interviewé sur Sputnik.

    Les principes fondateurs de cette idéologie se concentrent eux aussi sur la démocratie comme base pour toute société africaine et avec la souveraineté nationale comme une notion tout aussi inaliénable. Ajoutée à cela une vive opposition aux interventions extérieures dans les affaires internes des Etats africains (on comprend qui est visé). Nous en aurons peut-être d'ailleurs l'occasion d'en discuter plus longuement dans nos interviews futures.

    En tout cas et ce qui est certain, c'est que la multipolarité est bien là. Et commence activement à prendre place dans la tête des gens, quelle que soit leur origine culturelle, ethnique ou religieuse. Et certaines « élites » ont beau à continuer à tenter de donner leurs bonnes « leçons » dans ce domaine, une grande partie de l'humanité ne le voit plus sous cet œil. Heureusement dirons-nous.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que la responsabilité de son auteur. Elles ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction de Sputnik.

    Tags:
    démocratie, BRICS, Thierry Mbepgue, Equateur, Nicaragua, Afrique du Sud, Bolivie, Amérique latine, Venezuela, Brésil, Inde, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik