Ecoutez Radio Sputnik
    La rencontre historique entre le Pape et le Patriarche

    Le rapprochement entre le Patriarche et le Pape dans le collimateur de la propagande US

    © Sputnik . Sergey Piatakov
    Points de vue
    URL courte
    Par
    9354
    S'abonner

    La rencontre historique entre le Pape et le Patriarche tant attendue par les catholiques comme par les orthodoxes n’a laissé personne indifférent… Les uns s’en sont réjouis, les autres ont trouvé un nouveau prétexte pour blâmer la Russie.

    Radio Free Europe ou Radio Liberty financée par le Congrès des États-Unis avait sorti la veille de l'évènement un montage opposant les leaders des deux Eglises orthodoxe et catholique qui se sont rencontrés le 12 février 2016 pour la première fois depuis la rupture entre Rome et Constantinople en 1054. Dans la vidéo, on voit des fragments de discours du Pape François et du Patriarche Cyrille sur des sujets variés: de la perception de la guerre jusqu'à l'attitude envers les minorités sexuelles. Complétement hors contexte, les propos du Patriarche russe cités par le média de propagande américaine le présentent comme un conservateur invétéré, coriace, inflexible et surtout… pro-Poutine alors que le Pape François incarne la sagesse absolue et la résignation. L'approche adoptée par la Radio Free Europe est pour le moins ennuyante. C'est notamment l'avis du cofondateur de SOS Chrétiens d'Orient Benjamin Blanchard:

    "La caricature des responsables religieux est une chose courante. Alors là ça tombe sur le patriarche Cyrille, les Papes en ont fait les frais précédemment. Ces caricatures sont malheureusement habituelles mais je crois qu'elles ne font pas du tout avancer le débat. Alors bien sûr c'est la liberté de la presse, la presse a tout à fait le droit mais je crois que c'est ni constructif ni très intéressant malheureusement".

    La comparaison brutale du Patriarche Cyrille et du Pape François se fait de manière trop simpliste par des moyens renvoyant aux méthodes d'Agitprop, du département pour l'agitation et la propagande du Parti communiste de l'époque soviétique. Nikola Mirkovic, baptisé orthodoxe, ayant dans sa famille et des catholiques et des orthodoxes, estime que le recours par le média de propagande américaine à ces pratiques rudimentaires est un témoignage de l'échec de la stratégie étatsunienne dans la guerre de l'information:

    "Cette vidéo est un odieux montage, j'utilise vraiment le terme +odieux+ sciemment parce qu'on est au moment historique où les deux responsables des deux plus grandes communautés chrétiennes au monde se retrouvent pour la première fois depuis mille ans dans un acte de charité avec la volonté d'aller vers l'union. Tout d'un coup, on a cette vidéo de Radio Liberté qui arrive et qui essaye de semer la pagaille et qui essaye de montrer que ces deux hommes, le patriarche Cyrille et le Pape François, sont des hommes qui ont des positions différentes et que ce sont deux personnes qui ne peuvent pas du tout s'entendre. Alors que dans les faits quand on lit le texte même qui a été signé par le Patriarche et par le Pape, on voit qu'au contraire ils sont très proches. Cette vidéo arrive, je pense, parce que c'est une défaite indirecte de la stratégie américaine. Cette volonté d'union, volonté de marcher ensemble de deux communautés chrétiennes inquiète beaucoup Washington. C'est cynique et c'est pour ça que cette radio qui est financée par le Congrès américain sort ces vidéos qui sont lamentables. Cette vidéo qui n'est pas très bien faite, qui n'est pas très compliquée à démonter… Quelle est leur méthodologie? Ils ont sorti des phrases de leur contexte pour opposer deux hommes. C'est très facile. ils sortent cette vidéo de manière malhabile pour essayer de saper cet élan fantastique, incroyable qui est un tournant, je pense, dans l'évolution de la chrétienté à très court terme. Ils essayent donc de le saper parce que dans leur stratégie ce n'est pas bon pour eux que et les chrétiens orthodoxes et les chrétiens catholiques marchent vers cette paix ».

    Pour Benjamin Blanchard de l'association SOS Chrétiens d'Orient, le fait que certains médias réagissent de manière grossière à l'un des évènements phares de l'histoire du christianisme qu'est la rencontre entre le Pape et le Patriarche, démontre bien à quel point cette entrevue est importante:

    "On voit bien que cette rencontre entre le Pape et le Patriarche Cyrille inquiète puisqu'en fait au-delà des caricatures les deux ont des vues communes sur la plupart des sujets. Et donc qu'il y ait un front commun entre l'orthodoxie, puisque le patriarche Cyrille représente la plus importante église orthodoxe, et l'église catholique, le catholicisme, inquiète bien sûr et donc ça donne lieu à la propagande la plus grossière. C'est bon signe, cela veut dire que cela inquiète et ça ne suscite pas l'indifférence et donc c'est-à-dire que ça pèse. Et ce dialogue entre le Pape et le Patriarche Cyrille est vraiment porteur d'espoir".

    A l'issue de la rencontre entre le patriarche Cyrille et le Pape François à Cuba, une déclaration commune comprenant 30 paragraphes a été signée par deux leaders religieux. Dans le document, on revient sur les grands enjeux contemporains comme les conflits au Proche-Orient et en Ukraine, la liberté religieuse, la famille et l'unité de l'Europe. Par le biais de ce document, le Pape et le Patriarche adressent un appel "à toutes les parties qui peuvent être impliquées dans les conflits pour qu'elles fassent preuve de bonne volonté et s'asseyent à la table des négociations". Ils soulignent également qu' « il est nécessaire que la communauté internationale fasse tous les efforts possibles pour mettre fin au terrorisme à l'aide d'actions communes, conjointes et coordonnées". D'après Nikola Mirkovic, la déclaration témoigne d'une proximité naturelle entre les deux Eglises à la différence de ce qui est véhiculé par Radio Liberty:

    "Si vous prenez différents éléments qui sont dans le film… sur le fond le texte prouve que la vidéo est un montage. Les deux hommes en réalité dénoncent la guerre et au contraire, soulignent qu'il est important de mettre fin à la guerre. Dans le texte, quand on voit ce qui est écrit, les efforts qui ont été faits pour essayer de ramener la paix en Ukraine, en Syrie, de trouver un consensus, c'est exactement ce que fait Vladimir Poutine. Donc indirectement le Pape François pourrait être accusé de + louer + la politique étrangère de V. Poutine. En ce qui concerne la procréation, la famille, l'homosexualité, les deux hommes disent la même chose. Il y a une critique très importante dans ce texte du monde libéral… ce que le film essaye d'interpréter d'une autre manière".

    "Nous nous sommes parlé comme des frères, nous avons le même baptême, nous sommes des évêques" a dit le Pape François après la rencontre avec le patriarche Cyrille. De son côté, le Patriarche russe a fait remarquer que cet entretien "a montré que les deux Églises peuvent travailler ensemble pour défendre le christianisme dans le monde entier, afin qu'il n'y ait plus de guerre et que la vie humaine soit respectée"…
    Chers collègues de Radio Liberty, soyez plus inventifs pour paraître plus crédibles et pour ne pas vous ridiculiser…

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que la responsabilité de son auteur. Elles ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction de Sputnik.

    Lire aussi:

    Le pape François rencontre à Cuba le patriarche russe
    A Cuba, rencontre historique entre le patriarche Cyrille et le pape François
    Vatican: une rencontre historique entre le pape et le patriarche orthodoxe Cyrille
    Egypte: Poutine rencontre le patriarche d'Alexandrie
    Tags:
    rencontre, Patriarche Cyrille, Pape François, La Havane
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik