Ecoutez Radio Sputnik
    l’Euro 2016

    Après les attentats de Bruxelles, l’Euro 2016 sera-t-il maintenu ?

    © AFP 2018 Giuseppe Cacace
    Points de vue
    URL courte
    Marco Rumignani
    Euro 2016 (115)
    0 50

    C'est la compétition que les fans de football attendent et que les responsables de la sécurité redoutent. Le spectre de l'attaque terroriste plane sur l'euro 2016, alors que les attentats de Paris et Bruxelles démontrent la difficulté de prévenir de tels actes.

    Les attaques de grande ampleur qui ont frappé Bruxelles mardi dernier font désormais planer le doute sur les mesures de sécurité mises en place dans les lieux publics. Il en est de même pour les grands évènements sportifs. L'euro 2016 commence dans 3 mois (du 10 juin au 10 juillet), et les attentats du 13 novembre, qui ont notamment frappé le Stade de France, sont encore dans toutes les mémoires.

    Aurait-il finalement lieu?

    Oui, a répondu Noël Le Graët, président de la Fédération Française de Football, relayé par Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France, qui a déclaré que les "gens vont au stade pour la fête, pas avec la peur". Ce qui n'a pas empêché Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, de placer le niveau de menace à son maximum, en vue de la coupe européenne de football. Les spectateurs pourront-ils se rendre aux stades? Les écrans géants et les "fans zones" (zones dans lesquelles les spectateurs ne paient pas, mais assistent au match sur une place publique) seront-ils maintenus?
    Autant de questions que se posent les Français. C'est que football et attaques terroristes sont liés depuis le 13 novembre.

    Mme Carole Gomez, chercheuse au sein de l'IRIS, nous explique quelles sont les mesures prises par les autorités:

    "Les mesures prises sont déjà assez importantes; dès le dossier de candidature, c'est une priorité qui a été faite, afin d'en faire un évènement sportif et familial tout à fait sûr. Une réunion d'urgence avait été mise en place, au lendemain des attentats de Paris. […] Il y a eu renforcement de certaines mesures; le vrai problème réside dans les « fans zone », c'est-à-dire les zones qui se dérouleraient dans les villes accueillant les compétitions sportives. Depuis hier, il n'y a pas eu de chamboulement concernant la sécurité de cet évènement."

    L'Euro 2016 attirera évidemment plus de spectateurs que la rencontre Allemagne-France de sinistre mémoire.

    "Les évènements sportifs sont des cibles. […] Au lendemain des attentats de Paris, Jacques Lambert avait fait une déclaration, selon laquelle l'évènement serait si chacun venait assister aux matchs et pouvait rentrer chez lui sain et sauf. […] Tous les partenaires associés feront tout pour qu'il n'y ait pas de faille dans le dispositif."

    N'y a-t ‘il pas un risque de voir les stades vides avec seulement les caméras et les joueurs? N'est-ce pas finalement ce que cherchent les terroristes?

    "C'est un risque qu'il y ait des stades vides, c'est une chose envisagée par les organisateurs; des matchs à huis clos pourraient être organisés. C'est un véritable défi: assurer le spectacle et assurer la sécurité. Un stade vide pourrait être une victoire des terroristes, mais c'est à l'euro 2016 de voir si des matchs en toute sécurité peuvent être organisés."

    Les acteurs économiques joueront ils le jeu de la sécurité?

    "Les déclarations des chargés de l'organisation sont rassurantes et sérieuses, et considèrent bel et bien le terrorisme comme une menace importante. Aucun retrait de sponsor n'a eu lieu; les acteurs économiques présents dans cet évènement ont toujours maintenu leur confiance envers les dirigeants."

    Toujours est-il que la prochaine rencontre des Bleus se tiendra ce vendredi pour un match amical aux Pays-Bas; la dernière prestation de l'équipe de France avait eu lieu un certain 13 novembre face à l'Allemagne. La rencontre Belgique-Portugal du 29 mars à Bruxelles sera annulée, alors que celle France-Russie du même jour est maintenue.

    La vie, elle, continue.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Dossier:
    Euro 2016 (115)

    Lire aussi:

    Après les attentats de Bruxelles, Daech entend semer le chaos en Europe
    Attentats de Bruxelles: le testament d'un des kamikazes retrouvé
    Attentats de Bruxelles: 31 morts et 270 blessés, selon le dernier bilan officiel
    Attentats de Bruxelles: le 3e suspect toujours en fuite
    Tags:
    lutte antiterroriste, attentat, football, Euro 2016, France, Bruxelles
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik